Communiqué intersyndical ESR : Poursuite de l’action

jeudi 21 mai 2009

Seize semaines de fortes mobilisations dans les universités et dans les
organismes de recherche ont mis par deux fois plus de 100 000 personnes
dans la rue, et ont montré la force et l’intensité de la colère des
personnels et des étudiants. Le gouvernement – s’il a dû concéder
quelques reculs sur le décret statutaire ou l’organisation des concours
pour l’année 2010 et faire quelques gestes financiers supplémentaires
(bourses, chambres au CROUS) pour ne pas pénaliser les étudiants - refuse
toujours de répondre sur le fond des revendications des personnels et des
étudiants notamment sur les décrets concernant le statut des enseignants
chercheurs, la réforme de la formation et du recrutement des enseignants,
la restitution des emplois supprimés pour 2009 dans l’enseignement
supérieur et les organismes de recherche et l’ élaboration d’un plan de
créations d’emplois permettant de répondre aux besoins des universités et
des organismes, l’ arrêt du démantèlement des organismes de recherche
publique.

En cette mi-mai, les intimidations dans les établissements se font de
plus en plus nombreuses. Les organisations soussignées condamnent les
mesures de retenues sur les salaires, la violence et le recours
grandissant aux vigiles ou aux forces de l’ordre.

Les organisations soussignées appellent à poursuivre la pression,
notamment en préparant :

- la journée d’action interprofessionnelle unitaire du 26 mai,
- l’Academic Pride : la Marche de tous les savoirs organisée le 4 Juin à
Paris et en régions,
- la journée interprofessionnelle de manifestations du 13 Juin,
- des actions auprès des conseils d’universités contre le passage aux
compétences élargies,
- des AG dans les laboratoires, les établissements, notamment pour
préparer la réunion du Comité National du 10 Juin.

Signatures :

FSU (SNESUP, SNCS, SNASUB, SNEP)

CGT ( FERC SUP, SNTRS)

SOLIDAIRES (Sud Recherche EPST, Sud Education, Sud Etudiant)

SLU

SLR

UNEF



Sur le Web