Salarié-e-s et étudiant-e-s occupent l’hôtel de ville : le 1er mai ne fait que commencer

samedi 2 mai 2009

Alors que les cortèges du premier mai ont rassemblées plusieurs centaines de milliers de personnes, plusieurs manifestations ont été marquées par des actions symboliques variées.

Ce soir, quelques centaines de salarié-e-s et étudiant-e-s en lutte viennent d’entamer une occupation de l’hôtel de ville de Paris et appellent à être rejoints.

Cette action prouve une nouvelle fois la détermination croissante des salarié-e-s et étudiant-e-s face aux politiques antisociales du gouvernement. Ceci prouve aussi et surtout qu’une seule journée de manifestation ne ferra pas plier le gouvernement : cette année, la journée du premier mai se doit de durer bien plus de 24 heures !



Sur le Web