Communiqués fédéraux

Communiqués de la fédération SUD éducation





Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 25 mai 2018

Parcoursup : les premières remontées montrent une nette inégalité entre lycées

Comme prévu, Parcoursup est un fiasco. Le projet mégalomaniaque de classer toute une classe d’âge en notant les élèves jusqu’à 7 décimales n’est rien d’autre que la généralisation du tirage au sort qui était jusque là restreint à une infime minorité (moins d’1 % l’an dernier). Il y a tellement de critères qui entrent en compte qu’il s’agit là d’une gigantesque loterie. C’est de surcroît une entreprise délétère à 4 semaines du baccalauréat, puisque les élèves sont invité-e-s à prendre connaissance de leur rang de (...)  >> Lire la suite...
mercredi 23 mai 2018
mis à jour jeudi 24 mai 2018

Pour notre camarade Yann et tou-te-s les autres : libération immédiate et sans poursuite !

Interpellé⋅e⋅s du 22 mai

Notre camarade Yann, militant de Sud éducation 93, a été arrêté alors qu’il quittait le cortège de la manifestation de la Fonction Publique le 22 mai. La police frappe les syndicalistes Après avoir tenté de traverser violemment le cortège de l’Union Syndicale Solidaires en gazant et en frappant des syndicalistes, les forces de l’ordre ont arrêté arbitrairement notre camarade lors d’un contrôle des sacs à quelques rues du parcours de la manifestation. Celui-ci n’avait sur lui qu’une paire de lunettes de (...)  >> Lire la suite...
mercredi 23 mai 2018
mis à jour jeudi 24 mai 2018

Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité, marée populaire le samedi 26 mai

La fédération SUD éducation fait sien l’appel unitaire à la manifestation du 26 mai

Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi répressive contre les migrant.es, priorité (...)  >> Lire la suite...
mardi 22 mai 2018

Droit de visite de notre camarade Claude Mangin à son époux détenu au Maroc

Courrier au Président de la République

Paris, le mardi 22 mai 2018 M. le Président de la République Palais de l’Élysée 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris Objet : Droit de visite de la citoyenne française Madame Claude Mangin Pour la quatrième fois consécutive, la citoyenne française Madame Claude Mangin, qui voulait rendre visite à son époux Naâma Asfari emprisonné à Kénitra au Maroc, s’est vu refuser l’accès au territoire marocain. Elle vient en effet, une nouvelle fois, d’être interdite d’entrée sur le territoire marocain à son (...)  >> Lire la suite...
lundi 21 mai 2018
mis à jour jeudi 24 mai 2018

Dressons le bilan de terrain de Parcoursup

SUD éducation lance un formulaire pour alimenter le contre-bilan

A partir du mardi 22 mai, les lycéen.ne.s reçoivent les réponses à leurs vœux sur Parcoursup. Ne dépendons pas de la communication du ministère pour évaluer l'ampleur du nombre de recalé.e.s de Parcoursup. Dès l'arrivée des premiers résultats le 22 mai à 18h, et tout au long de la période de réponses, recensons le nombre de lycéen.ne.s n'ayant reçu aucune réponse positive (OUI ou OUI SI), c'est-à-dire n'ayant reçu que des NON ou des EN ATTENTE. SUD éducation invite tous les personnels de lycée et les lycéen.ne.s à mutualiser les informations dont ils disposent via le formulaire très simple ci-dessous.  >> Lire la suite...
mercredi 16 mai 2018

Lutter contre les LGBTIphobies en milieu scolaire, une nécessité !

Communiqué de la fédération SUD éducation

17 mai, journée internationale contre les LGBTphobies Marches des fiertés de juin Les LGBTIphobies sont bien présentes dans les établissements scolaires. Si les élèves en sont les premières victimes d’après les rapports annuels de SOS Homophobie, cette question concerne aussi les personnels : soit parce qu’ils et elles peuvent être les auteur-e-s de ces actes LGBTIphobes (dans 20 à 25 % des cas), soit parce qu’ils et elles en sont les victimes (dans 15 à 20% des cas). SUD éducation est au côté des (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 mai 2018
mis à jour jeudi 24 mai 2018

Toutes et tous en grève le 22 mai !

À l’appel de 9 syndicats, pour la défense du service public et de ses agent-e-s

Un an après les élections présidentielle et législatives, le gouvernement s’acharne à enfoncer toujours davantage le pays dans le carcan du libéralisme économique. Suppressions massives d’emplois dans la fonction publique Le gouvernement envisage la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. Il compte les supprimer dans la santé, dans les services des impôts… mais aussi bien sûr dans l’éducation nationale. Après les suppressions des aides administratives dans les écoles, le nombre de postes aux (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 mai 2018
mis à jour dimanche 13 mai 2018

Action publique 2022 : haro sur les fonctionnaires !

services publics zones à défendre - 4 pages SUD éducation

Sous le doux nom « d’Action publique 2022 » le gouvernement a annoncé un plan de dynamitage de la Fonction publique : plan de départs volontaires, suppressions de postes, recours accru aux contractuel-le-s, maintien du gel des salaires, rémunération au mérite, remise en cause du statut et du régime de retraite... Au mépris pour les fonctionnaires s’ajoute une volonté de brader les services publics qui sont pourtant le bien commun de la population et permettent d’organiser la solidarité. Suppressions (...)  >> Lire la suite...
mardi 8 mai 2018
mis à jour lundi 21 mai 2018

Nous soutenons les grèves des partiels

Mobilisation contre la loi « Orientation et Réussite des Étudiants »

Le gouvernement et certain-e-s président-e-s d’université font actuellement de la tenue des partiels dans les universités une question de principe. Dans certaines universités, tout est bon pour organiser coûte que coûte les partiels, y compris là où, en raison des grèves étudiantes et de personnels, seulement quelques heures de cours ont eu lieu ce semestre : → report des examens à des dates où les étudiant-e-s ne sont plus disponibles, notamment parce qu’ils et elles exercent un travail salarié, → (...)  >> Lire la suite...
dimanche 6 mai 2018

Appel de la Coordination Nationale des Universités du 5 mai 2018

L’Université en danger : la situation est grave !

SUD éducation relaie l’appel de la Coordination nationale des universités, organisée à l’initiative des syndicats et associations suivantes : CGT FERC-SUP, SNASUB-FSU, SNEP-FSU, SNESUP-FSU, SUD éducation, SNPREES-FO, ASES, ANCMSP, Collectif des Travailleur·e·s précaires de l’ESR, SLU. Elle est soutenue par : SUD Recherche EPST, SNTRS-CGT, UNEF, FNEC FP-FO, FERC-CGT. La Coordination nationale des universités, réunie à Paris le samedi 5 mai 2018, a rassemblé des représentant.e.s de 38 établissements de (...)  >> Lire la suite...
vendredi 27 avril 2018
mis à jour vendredi 11 mai 2018

À force de frôler le ridicule, on finit par tomber dedans.

1er degré : circulaires Blanquer

C’est officiel Jean-Michel Blanquer sera bien ce nouveau ministre moderne qui fait du neuf avec du vieux : le retour aux « bonnes vieilles méthodes » d’une école rétrograde avec en exergue le retour à la méthode syllabique pure ! Effet politique garanti, résultats pédagogiques anéantis... Les représentations passéistes de l’enseignement de M. Blanquer ne feront qu’accroître les inégalités d’accès à la culture scolaire. Concernant le lire/écrire, l’exemple de la méthode syllabique privilégie la question du (...)  >> Lire la suite...
mercredi 25 avril 2018
mis à jour mardi 8 mai 2018

Toutes et tous ensemble dans l’action le 3 mai de la maternelle à l’université

tract d’appel à la grève du 3 mai

1er degré : Fermeture de classe, postes supprimés Baisse des postes ouverts au concours de recrutement, fermetures de classe, hausse des effectifs dans les écoles non-REP, multiplication des classes à multi-niveaux non-choisis et à effectifs pléthoriques dans les écoles rurales. Dans le 1er degré, les effets d’annonce sur la maternelle ou les CP à 12 ne suffisent pas à cacher les conditions de travail qui se dégradent. De nombreux départements perdent des postes. 2nd degré : On brade Alors qu’en (...)  >> Lire la suite...
vendredi 20 avril 2018

SUD éducation dénonce une nouvelle opération policière à Tolbiac

Répression du mouvement social et étudiant

À 5 heures du matin ce 20 avril le gouvernement a décidé encore une fois d’user de la violence d’État pour mettre fin à l’occupation pacifique du site de Tolbiac.  >> Lire la suite...
lundi 16 avril 2018
mis à jour vendredi 11 mai 2018

La nécessité de s’unir de la maternelle à l’université

zones à défendre - 4 pages SUD éducation

Sélection, inégalités territoriales, tri social, précarisation, casse des statuts, voilà les maîtres mots de la politique gouvernementale. à l’image des cheminot-e-s et du service public ferroviaire, l’éducation nationale et ses personnels sont durement attaqué-e-s. Notre réponse doit être à la hauteur des enjeux car c’est la notion même de service public qui est menacée. Egalité, justice sociale, démocratie : il y a des principes qui deviennent des lieux dans lesquels est ancré le progrés. C’est ce (...)  >> Lire la suite...
vendredi 13 avril 2018

Education en lutte n°5

Bulletin d’information et de mobilisation - 13 avril 2018

Amplifier les grèves pour gagner La mobilisation fait tâche d’huile dans les universités. Après des mois d’explication de la loi ORE, étudiant-e-s et personnels étendent leur mobilisation contre la sélection. Alors que le gouvernement reste sourd aux revendications les blocages et occupations d’universités se multiplient. Avec plusieurs syndicats, SUD éducation a lancé une consigne de boycott des commissions d’examen des vœux. Dans plusieurs universités les personnels votent la grève, le refus (...)  >> Lire la suite...
jeudi 12 avril 2018

Pour commémorer Mai 68, l’État envoie les CRS à la Sorbonne.

Évacuation de la Sorbonne, CRS repoussés à Tolbiac

Dans la nuit du 12 au 13 avril, le gouvernement décide une fois de plus de faire usage de violence pour empêcher les étudiant-e-s et personnels de faire usage de leur droit de réunion sur leurs lieux de travail et d’étude à la Sorbonne. Les étudiant-e-s et personnels massé-e-s devant la Sorbonne ont été copieusement gazé-e-s. La préfecture de police, qui prétendait hier encore ne pas avoir “donné suite” à la demande d’intervention des CRS du président de l’université Georges Haddad, a pourtant cherché à (...)  >> Lire la suite...
jeudi 12 avril 2018

Stop au démantèlement des EREA !

EREA, LA CASSE CONTINUE

Depuis quelques années, les suppressions de postes, et notamment des postes d’éducateurs en internat sont combattues par de nombreuses mobilisations des personnels dans les EREA. Chaque année, les académies mettent en place de véritables plans de destruction de ces établissements, s’appuyant sur les dernières circulaires, comme celle qui sera mise en œuvre à la rentrée 2018 (EREA n°2017-076 du 24-4-2017). Celle-ci remet en cause le fonctionnement des EREA et les statuts des personnels en allant vers la (...)  >> Lire la suite...
jeudi 12 avril 2018

Non à la fermeture des CIO et à la régionalisation de l’orientation !

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » étudié à l’Assemblée nationale à partir du 12 avril prévoit le transfert de l’information sur l’orientation aux régions. En effet, l’article 10 du projet de loi stipule que c’est la région, et non plus l’État, qui "délivre l’information nécessaire sur toutes les voies de formation aux élèves et aux étudiants". Ainsi, "les missions exercées par les délégations régionales de l’office national d’information sur les enseignements et les (...)  >> Lire la suite...
mercredi 11 avril 2018

Intervention policière imminente au centre PMF-Tolbiac

Communiqué SUD éducation et communiqué de l’intersyndicale de Paris 1

Ce mercredi 11 avril, Georges Haddad a communiqué avoir demandé “son concours” au préfet de police pour “rétablir le fonctionnement habituel” au centre Pierre Mendès-France. SUD éducation dénonce cette nouvelle intervention policière au sein et autour de l’Université. On connaît désormais la méthode employée : charge, matraque, gaz et interpellation violente de militant-e-s syndicaux et syndicales identifié-e-s. Dans le contexte actuel de répression violente (Nanterre, Lille, Strasbourg, etc.) du mouvement (...)  >> Lire la suite...
lundi 9 avril 2018
mis à jour vendredi 13 avril 2018

Pas de matraques dans les facs

SUD éducation dénonce les violences policières dans les universités

Lundi 9 avril, les forces de police sont intervenues dans deux universités à Nanterre et à Lille 2. Elles ont délogé avec violence des étudiant-e-s et personnels grévistes et ont usé de gaz lacrymogènes contre des personnes pacifiques. Plutôt que de répondre aux revendications ce gouvernement fait le choix de la répression. Plusieurs étudiant-e-s avaient été blessé-e-s dans une opération similaire menée à l’université de Bordeaux. Ces attaques contre les étudiant-e-s grévistes encouragent les opérations (...)  >> Lire la suite...