Congrès de Montpellier - 2012

  • Le VIe congrès de la Fédération des syndicats SUD éducation a eu lieu du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier.
  • Des journées complémentaires à ce VIe congrès ont eu lieu les 29 et 30 novembre 2012 à Créteil.
  • L’ensemble des textes votés à Montpellier est en pièce jointe.




Documents joints

Compilation textes votés congrès Montpellier-2012-05
Compilation textes votés congrès Montpellier-2012-05

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 10 décembre 2012
mis à jour dimanche 6 janvier 2013

Arrêt de la répression syndicale à Mayotte

Motion d’actualité de Sud Éducation sur les non renouvellements a Mayotte

Notre camarade, Pablo Guévara, secrétaire académique de Sud éducation Mayotte a reçu le 29 novembre 2012 un avis de non renouvellement de son séjour à Mayotte, suite à un deuxième refus d’inspection, mais aussi et surtout parce qu’il bouscule la hiérarchie. Déjà en 2011/2012, Pablo Guévara avait refusé une première fois de subir une inspection en accord avec ses convictions. Déjà en 2011/2012, le vice-rectorat de Mayotte avait mis en place une politique de non-renouvellement à l’encontre de collègues (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Titularisation de touTEs les précaires

Texte adopté au VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier Titularisation immédiate et sans conditions de concours et de nationalité de touTEs les travailleurEs précaires et arrêt du recrutement de prolétaires précaires. Cette revendication repose sur le refus de tout contrat de travail qui impose la précarité. Quand le patronat public embauche, il doit titulariser les travailleurEs sous statut de fonctionnaires. Quand le patronat privé embauche, il doit (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Droit et travail

Texte adopté au VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier Droit et travail La Fédération SUD éducation s’était engagée à tout mettre en œuvre pour que la législation relative au travail s’applique dans la Fonction Publique d’État dont l’Éducation Nationale. C’est ainsi que de nombreuses équipes ont agi pour rattraper le retard dans l’application des lois (Code du Travail) et Décrets en raison de conséquences néfastes sur la santé (mal-être, dépressions, accidents, (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Lutter contre la loi OFPTLV

Texte adopté au VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier Lutter contre la loi OFPTLV, c’est s’engager pour une autre école. 1. OFPTLV : Cette vie là n’est pas un long fleuve tranquille La loi OFPTLV (Orientation et Formation Professionnelle Tout au Long de La Vie) a été adoptée le 24 novembre 2009. Elle reprend un nombre important des dispositions de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) signé le 7 janvier 2009 par les cinq confédérations syndicales (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Quelle stratégie syndicale dans SUD éducation ?

Texte adopté au VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier Quelle stratégie syndicale dans SUD éducation ? I Un contexte de crise et de politique de rigueur 1-1 L’extension de la crise depuis 2008/9 Les crises économique, financière, écologique et sociale s’entremêlent et s’autoalimentent. Cette crise globale du capitalisme montre l’impasse d’un développement basé sur un partage de plus en plus inégal de la richesse produite, la dérégulation financière, le libre (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Quelle école ?

Texte adopté au VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier Quelle école : essai de synthèse. SUD-Éducation, comme syndicat de lutte et de transformation sociale, a d’emblée été conscient que la réflexion sur l’école était un des enjeux de sa construction (cf rencontres de Porspoder , pour les nostalgiques). C’est pourquoi nous n’avons cessé de réfléchir sur ce thème. Pour autant, nous avons du mal à trouver une position « officielle », donnant clairement la position (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Contre la dette, contre l’austérité

Texte adopté au VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier Contre la dette, contre l’austérité 1. Au moment où nous prenons position (janvier 2012), il est difficile d’anticiper sur ce que pourrait être la conjoncture sociopolitique à l’automne prochain. Cependant, compte-tenu de la situation présente, et en particulier de ce que l’on a pu déjà observer dans plusieurs pays européens, il est hautement envisageable que le gouvernement de l’époque (quel que soit le (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 août 2012
mis à jour jeudi 4 octobre 2012

Textes votés au congrès de Montpellier en mai 2012

VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation du 21 au 25 mai 2012 à Montpellier  >> Lire la suite...
lundi 4 juin 2012

Motion d’actualité adoptée le 25 mai par le congrès fédéral de SUD Education concernant la loi sur le harcèlement sexuel au travail proposée par l’AVFT

Le vendredi 4 mai 2012, le Conseil Constitutionnel abrogeait, avec effet immédiat, la loi de 1992 portant sur le harcèlement sexuel. L’immédiateté de cette abrogation crée un vide juridique qui signifie que les victimes de harcèlement sexuel n’ont plus aucun recours pour le dénoncer et que les procédures en cours sont annulées. Cette situation inacceptable est un signe clair d’impunité envoyé aux harceleurs sexuels et un véritable recul pour le droit des femmes. La fédération SUD Education condamne (...)  >> Lire la suite...
lundi 4 juin 2012

Motion d’actualité adoptée le 25 mai par le congrès de la Fédération SUD Education : Abandon immédiat de tous les dispositifs de fichage et de contrôle

SUD EDUCATION EXIGE L’ABANDON IMMEDIAT DE TOUS LES DISPOSITIFS DE FICHAGE ET DE CONTROLE Base élèves, RNIE, LPC, ... Sud Education dénonce le caractère très dangereux du développement des procédures numérisées de fichage et de contrôle des apprentissage : Base élèves, Sconet,Registre national des identifiants Elèves Affelnet, LPC, Cerise, ….. En supprimant les diplômes, l’objectif est de supprimer les conventions collectives qui garantissent solidairement les niveaux de rémunération. C’est pourquoi ces (...)  >> Lire la suite...
lundi 4 juin 2012

Motion d’actualité adoptée le 25 mai par le congrès : Adresse à la DASEN du 56 national de SUD éducation

Le Congrès National de la fédération des syndicats SUD Education réuni ce lundi 21 mai 2012 à Montpellier vous demande la levée des sanctions et discriminations appliquées à nos collègues qui ont participé à la défense du Service Public d’Education en s’opposant à la mise en place des outils de gestions libérale de l’école : base élèves, évaluations nationales, LPC … En particulier, lors du mouvement des personnels du premier degré, aucun collègue ne doit être pénalisé. Fédération SUD (...)  >> Lire la suite...
lundi 4 juin 2012

Motion d’actualité adoptée le 25 mai par le congrès national de SUD éducation sur les GRETA

Sous prétexte de donner aux GRETA une autonomie financière et juridique, de convenir aux exigences de la concurrence sur l’inégalité qui pourrait résulter de l’intervention financière de l’Etat dans le fonctionnement des GRETA, l’administration centrale a imposé la transformation des GRETA en GIP / GRETA pour 2013, invoquant la loi Warsmann de simplification du droit de mai 2011 sur le nouveau statut des Groupement d’Intérêts Publics. Les conséquences de la loi Warsmann sur les GRETA sont nombreuses : (...)  >> Lire la suite...
lundi 4 juin 2012

Motion de soutien adoptée le 25 mai par le congrès national de SUD éducation aux étudiant-es québécois-es

Le gouvernement du Québec entend augmenter les frais de scolarité universitaire de 1625$ sur cinq ans, ce qui amènerait le coût de l’année universitaire à environ 4000$ (soit environ 3100 €). Les étudiant-e-s du Québec se sont progressivement mis en grève générale reconductible afin de lutter contre cette hausse, considérant qu’elle entrave dangereusement le droit à l’éducation. Le 22 mars dernier, il y avait environ 300 000 grévistes (sur un total de 400 000 étudiant-e-s). Le cortège de la manifestation de (...)  >> Lire la suite...