Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 17 février 2013

Refondation ?

Huit mois après une campagne électorale qui promettait une réforme historique pour l’école publique, la refondation du ministre Peillon a bien du mal à convaincre. Ainsi au Conseil Supérieur de l’Éducation du 8 janvier, aucun syndicat n’a apporté ses voix au projet ministériel de modification des rythmes scolaires. Au final, ce thème agité depuis des mois comme un véritable écran de fumée révèle davantage la pauvreté du projet qu’il ne la cache. Un projet sans imagination Cette refondation ne mérite pas son (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 février 2013

Contre l’évidence et l’unanimisme sportif…

La fin de l’année 2012 a sonné l’heure des bilans. Comme chaque année classements et remises de prix liées aux compétitions sportives ont occupé une large place. Si la critique radicale du sport est le risque de la ringardise, osons la ringardise et constatons que les grandes kermesses du muscle qui ont rythmé l’année en multipliant les revanches à l’infini, emportent avec elles toutes les tares du capitalisme et ses valeurs d’inhumanité. L’actualité sportive dans tous ses états tient lieu d’information (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 février 2013

L’exercice du droit syndical remis en cause à Mayotte

Le territoire de Mayotte est département depuis le 31 mars 2011, mais les lois de la République censées s’appliquer sur tout le territoire national, s’arrêtent aux limites de ce département « magnéné ». L’inhumanité du sort réservé aux Comoriens clandestins qui meurent en grand nombre sur cette frontière océane puisqu’aucune coopération régionale n’est sérieusement mise en place, ainsi que l’ensemble des atteintes aux droits de l’homme et de l’enfant qui ont lieu chaque jour de la part des pouvoirs publics, (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 février 2013

L’intervention de Sud éducation dans le débat sur la refondation

L’explication de nos votes au CSE et au CTM

Lors du lancement de la concertation en juillet 2012, la fédération Sud éducation a décidé d’être présente pour porter ses revendications et pouvoir informer les personnels. En effet, il pouvait être intéressant de penser en terme de refondation ; depuis plus de 10 ans la sélection sociale par l’école se renforce, 80 000 postes ont été supprimés sous Sarkozy, les contre-réformes libérales se sont poursuivies affaiblissant encore le service public : réforme Darcos du primaire en 2008, réforme des lycées (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 février 2013

La valse des précaires, ça continue !

CDD, CDI, Vacataires, AED, AVS, Assistant(e)s de scolarisation, EVS, CAE, CUI, A-P, APS, Emploi Avenir Professeur…

Au début de l’été et dès la première audience de la « concertation-refondation », M. Peillon laissait paraître sa compassion envers la situation des dizaines de milliers d’agents non-titulaires exerçant dans l’Éducation nationale en affirmant : « Les précaires, il faut vraiment s’en occuper… » Derrière les discours visant à « refonder l’école », rien ne bouge, tout empire et la nouvelle loi d’orientation, tout comme les derniers projets ministériels n’augurent guère de jours meilleurs en matière de résorption de (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 février 2013

Décentralisation des CIO

Quand l’orientation scolaire est aspirée par l’insertion professionnelle

En 2003, dans un contexte de lutte de toute l’Éducation nationale, la forte mobilisation des personnels des Centre d’Information et d’Orientation (CIO) avait empêché une première tentative de régionalisation. Dix ans plus tard, sous un ministère « socialiste », les CIO sont en voie de transfert aux régions dans le cadre de l’acte III de la décentralisation et de la mise en place du service public territorialisé de l’orientation tout au long de la vie. La détermination du ministre Peillon à entériner la (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 février 2013

La rénovation de la voie professionnelle

Moins d’école, plus d’entreprise !

Ouverture des locaux scolaires aux entreprises et organismes de formation (Art 16) ; Rôle des régions et de l’état pour l’élaboration de la carte des formations (Art 16 bis) ; École-Entreprise (Art 23) ; Pré-apprentissage dès 15 ans (Art 33)… Certaines propositions du Projet de loi pour la refondation de l’école peuvent paraître alléchantes : pas de sortie scolaire sans qualification de niveau V (CAP et BEP) ; la Région devient responsable de la maintenance informatique (cela évitera les renvois de (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

GIP GRETA à la poubelle ! Poursuivons la lutte !

Les GRETA emploient 50 000 personnes contractuel-les de droit public ou détaché-es de l’éducation nationale et forment annuellement 500 000 stagiaires. En 2011, la loi Warsmann abrogeait l’article fondant les GRETA : la réforme proposée était de les transformer en Groupements d’Intérêt Public. Les personnels se sont mobilisés contre cette disparition programmée du service public de formation continue pour adultes. Grèves, manifestations, contre-assises académiques puis nationales, un livre blanc de (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Rythmes scolaires

Pas besoin de plus d’école, mais d’école autrement

Le projet de décret relatif aux rythmes scolaires dans le 1er degré présenté au CSE de janvier met un terme au débat largement instrumentalisé par le gouvernement pour se dispenser d’une réflexion de fond sur l’école et masquer l’indigence de ses propositions pour prétendument la « refonder ». Les élèves restent à 24h d’enseignement par semaine mais la répartition des heures d’enseignement change et la semaine passe à 4 jours et demi. Elle sera organisée en 4 journées (lundi, mardi, jeudi, vendredi) dont la (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Refondation de l’école : la destruction continue !

Refondation de l’école de la République, voilà un bien joli nom pour un projet de loi qui, malheureusement, ne change pas la politique destructrice actuelle de l’école et cherche à se conformer aux exigences d’une société ultralibérale. Compétences, évaluations et hiérarchie sont toujours là… Par la référence omniprésente, aux compétences à acquérir et à maîtriser, la loi se place « dans le cadre des engagements européens » (c’est-à-dire des recommandations du Conseil européen de l’éducation et de l’OCDE). Le (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

CPE et vie scolaire, chronique d’une mort annoncée ?

La circulaire de 1982 reste le texte de référence qui traite des missions des CPE et de la vie scolaire qu’elle définit selon trois domaines : Le fonctionnement de l’établissement, la collaboration avec le personnel enseignant, l’animation éducative. Le projet de loi sur la refondation de l’école laisse planer quelques doutes sur leur devenir. La vie scolaire n’est mentionnée que dans les articles 39 et 40. Pas une fois il n’est fait référence au Conseiller-e Principal-e d’Éducation. Il n’est question (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Formation des maîtres : la galère continue pour les stagiaires, en attendant les ESPE ?

Le dispositif transitoire : deux concours en 2012/2013 Le ministère annonce pour cette année deux concours distincts : l’un avec admissibilité à l’automne 2012 et admission en juin 2013, le second avec admissibilité en juin 2013 et admission en juin 2014. Le gouvernement a choisi de ne pas revenir immédiatement sur la masterisation. Les conditions quasi identiques en heures devant élèves pour 2012/2013 en sont la conséquence. Une nouvelle cohorte de collègues sera de nouveau jetée dans les classes (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Collège unique

Deux pas en avant… L’article 30 supprime les dispositifs d’alternance personnalisée, la découverte approfondie des métiers et la première formation professionnelle. L’article 33 va dans le même sens en supprimant les dispositions dites de la loi Cherpion de 2011 qui a introduit le DIMA (dispositif d’initiation aux métiers en alternance) pour les jeunes de moins de 15 ans et modifie le code du travail pour éviter l’apprentissage à 14 ans… En d’autres termes : fin de l’apprentissage junior dérogatoire à (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Sans-papiers

L’État cannibale

François Hollande n’avait pas promis grand-chose pour améliorer le sort des sans-papiers. Il a tenu parole. La nomination de Manuel Valls à l’Intérieur a achevé de planter le décor. Même s’il n’existe plus formellement de ministère de l’immigration, celui de l’Intérieur poursuit la même politique xénophobe et s’en félicite : une sorte de xénophobie tranquille… Un menu indigeste En guise de petit four, nous avons eu l’abrogation médiatique de la circulaire Guéant concernant les étudiants étrangers hautement (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Gard : Initiative unitaire contre le chômage et la précarité

Octobre 2012, Solidaires 30 propose aux forces vives du mouvement social gardois une manifestation contre le chômage, la précarité, l’exclusion sociale et les licenciements. L’idée est double. D’abord rompre la trêve sociale décrétée par les bureaucraties syndicales à l’avènement du gouvernement Hollande : le changement (le vrai) viendra de la mobilisation des exploité-es eux-mêmes. Ensuite donner un écho local à la manifestation des chômeurs et chômeuses le 1er décembre à Paris. De réunion unitaire en (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Femmes et politiques d’austérité

Parmi les principales mesures concoctées pour les gouvernements d’Europe, placés sous la tutelle ou la forte influence du FMI et des Institutions européennes, figurent en bonne place : une baisse généralisée des salaires et des retraites, la casse de la protection sociale, la destruction des services publics, la remise en cause du droit au travail et l’augmentation de la fiscalité sur la consommation. Toutes ces politiques sanctionnent à terme l’émancipation des femmes. Les femmes sont affectées par (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 février 2013

Le CHSCT : un contre-pouvoir syndical ?

À propos des Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail dans l’éducation

C-H-S-C-T. Dans l’Éducation nationale, ces cinq lettres restent mystérieuses pour de trop nombreux collègues. Et pour cause… la mise en place des Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail est une « nouveauté » depuis à peine plus d’un an. 30 années de retard… En 1982 pourtant, les lois Auroux donnent aux commissions d’hygiène et de sécurité du privé, CHS, (créées en 1947) le droit de se pencher sur les conditions de travail des salarié-es. En outre, ces nouveaux Comités d’hygiène, de sécurité (...)  >> Lire la suite...