Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 12 novembre 2017

Pour la relaxe des 9 prévenu-es de Poitiers

La fédération Sud éducation exige la relaxe des neuf prévenu-es de Poitiers, victimes de répression pour s’être mobilisé-es contre la loi Travail 1. Face à la répression, la solidarité est notre arme ! En 2016, s’est déroulée une importante mobilisation contre la loi travail El Khomri dans toute la France. À Poitiers, l’intersyndicale réunissant CGT-FO-FSU-Solidaires-CNT.SO-Unef-SGL avait appelé le 19 mai à une manifestation jusqu’à la gare. À cette occasion, environ 500 personnes ont investi pendant près (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

Edito

Depuis la rentrée, un important mouvement social s’organise pour résister à la loi Travail XXL. Manifestations, grèves et autres initiatives se multiplient, dans le privé comme dans le public, regroupant des salarié-es, des retraité-es, des privé-es d’emploi et des précaires. La destruction par ordonnances du Code du travail, applaudie par le patronat, met fin à la hiérarchie des normes et ouvre la porte aux accords d’entreprise. Retour avant le XIXe siècle ! Si nous les laissons faire, on va (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

Rencontre de Sud éducation avec le Ministre de l’éducation nationale

Le ministre Jean-Michel Blanquer et sa conseillère sociale ont reçu en audience des représentant-es de la fédération des syndicats Sud éducation lundi 2 octobre 2017. Voici une synthèse ordonnée selon les différents thèmes qui ont pu être abordés. Sur les postes et le budget 2018 Nous avons posé la question de l’inadéquation du nombre de postes ouverts avec les besoins. Dans ce contexte, les arbitrages budgétaires concentrés sur les CP/CE1 à 12 en REP/REP+ se sont faits au détriment du second degré. Le (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017
mis à jour lundi 13 novembre 2017

Nouvelle offre de formation pour dégraissage de mammouth : violences ordinaires du quotidien

Ce mercredi, AG de département. Au menu, la Nof - Nouvelle offre de formation - pour la rentrée 2018. Eh oui, à l’université, il y a des offres - et non plus un service public - pour répondre à la demande de client-es - et non plus de la société ! Le ton est donné. Il sera question essentiellement de CA-DRA-GE, du volume d’enseignement contraint dont disposera l’équipe pédagogique pour remplir ses missions. Et là, l’expression « dégraissage de mammouth » prend tout son sens : passage de 578 h à 475 h (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

« La grève illimitée n’aura pas lieu »

Cette année, encore, le collège Vercors a dû se battre, dès la rentrée, pour les postes de surveillant-es supprimés avec l’annonce de la fin des contrats aidés. L’an dernier le personnel du collège avait obtenu le retour des deux postes de surveillant-es en CUI-CAE et obtenu 1/2 poste d’AED, en plus, au bout de 9 jours de grève massive. Au mois de juin de cette année, ce sont trois postes de surveillant-es en contrats aidés qui ne sont pas renouvelés, malgré les promesses du rectorat de garantir les (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

Cacher la poussière sous le tapis ! Cacher l’accident de service…

Voici une petite histoire triste, celle d’une hiérarchie aveugle, muette et sourde. Nous appellerons notre collègue X. Il était une fois, dans le Far-West, un-e agent-e technique d’EPLE… Mars 2016… X nettoie l’internat (déplacement des chaises, balayage des sols, …). X n’a jamais eu de signe avant-coureur d’une quelconque pathologie. Soudain, son dos se bloque, il/elle éprouve une douleur insupportable. Incapable de poursuivre sa tâche, l’agent-e arrive tant bien que mal à gagner l’infirmerie de (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

De la liberté pédagogique et des tableaux noirs

Six professeur-es du collège Albert Camus de Gaillac ont fait l’objet d’une plainte, déposée par la direction de l’établissement à la gendarmerie pour effraction, intrusion et vol. De quoi sont-elles et sont-ils coupables ? D’être intervenu-es sur leur lieu de travail pour démonter et mettre à l’abri le temps de l’été, leur outil de travail, des tableaux noirs que le conseil départemental s’apprêtait à jeter, en dépit de leurs multiples démarches restées sans réponse. L’ « Affaire » Le 28 juin 2017, en (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

Histoire radioactive

Il était une fois une charmante petite bourgade de montagne aux attraits multiples et variés. Soleil, activités de pleine nature, commerces bios, habitant-es conviviaux-iales, tout pour séduire, à l’exception notable d’un sous sol mortifère. C’est à la fin du XIXe qu’on démontra, en effet, formellement, chez des mineurs en Allemagne, le lien entre exposition au gaz Radon et symptômes pulmonaires ; on sait aujourd’hui que ce gaz naturel radioactif généré par les sous-sols granitiques, volcaniques ou (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 novembre 2017

3ème rencontre du Réseau syndical international de solidarité et de luttes

L’internationalisme est une des valeurs fondamentales du syndicalisme que nous construisons. Il ne s’agit pas là d’un choix « affectif » ou « moral » mais d’une orientation politique : la lutte des classes ne s’arrête pas aux frontières des États, … et le patronat le sait ! Dans tous les pays, le service public d’éducation est durement attaqué, considérablement affaibli par les politiques successives visant sa détérioration pour la mise en place de l’école du fichage, l’école de la pédagogie des compétences, (...)  >> Lire la suite...
vendredi 10 novembre 2017

La question pédagogique : un enjeu syndical

Nous faisons tout-es l’expérience, à travers l’exercice de notre métier, des contradictions entre nos pratiques et nos convictions politiques et syndicales ; à commencer par l’infantilisation de tous les acteurs-trices du système : parents « convoqué-es », professeurs évalué-es à travers une « grille de compétences »… « Savoir être » et comportement notés, etc. La question des savoirs – et du sens à leur donner – est ainsi reléguée au second plan. La réflexion pédagogique doit être abordée syndicalement : il (...)  >> Lire la suite...
vendredi 10 novembre 2017

« Occupons-nous du sens, les sons s’occuperont d’eux-mêmes »

La maîtrise du Socle commun de connaissances et de compétences, comme le recentrage sur les fondamentaux, sont sur les lèvres de nos gouvernant-es depuis longtemps déjà. Sud éducation a maintes fois dénoncé cette vision de l’école : utilitariste et au rabais pour certain-es, élitiste pour les autres qui sont socialement programmé-es pour « aller loin » (et haut !). Même hypocrisie concernant le terme de « compétences » issu des pédagogies constructivistes et aujourd’hui totalement dévoyé par des politiques (...)  >> Lire la suite...
vendredi 10 novembre 2017

Tant qu’il le faudra, malheureusement

Au courant du mois de septembre, nous avons pris connaissance d’un événement qui, une fois de plus, nous a rappelé toute l’importance et l’actualité de la lutte à mener contre le masculinisme et le sexisme. Cet événement signe aussi cruellement la banalité de la violence faite aux femmes, y compris par des personnes que l’on pourrait croire a priori plus sensibilisées à ces questions qui nous préoccupent en tant que commission anti-sexiste, en tant que syndicalistes et militant-es pour la transformation (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

Dominique, notre amie, notre camarade, militante et impliquée dans notre syndicat Sud éducation Vaucluse, Solidaires.

Dominique a rejoint les activistes lors des grandes grèves du printemps 2003. Elle a ensuite adhéré et milité au sein du syndicat à partir de 2006, avec le Congrès fédéral de Clermont-Ferrand. Passionnée par les questions de fonctionnement de l’Éducation nationale, elle a contribué à l’élaboration et à l’évolution de nos textes « Quelle école voulons-nous ? » Pendant plusieurs années, nous avons travaillé ensemble pour éditer des journaux spécifiques aux écoles maternelles et élémentaires. Nous avons aussi fait (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

Edito

Trop c’est trop ! La coupe est pleine ! L’état d’urgence est prolongé ! Ultime étape, avant de le rendre permanent. Transposer dans le droit commun les restrictions des libertés publiques sera bien utile pour interdire d’éventuels rassemblements et manifestations. La loi Travail 2, encore plus destructrice des droits sociaux que la première, est imposée par ordonnances, en plein été, dans le but d’éviter débat démocratique, conflits syndicaux et sociaux. Le Medef, toujours insatisfait, pousse déjà à aller (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

Menace sur les petits collèges : petit POISON deviendra grand !

Insidieusement mais implacablement, la fermeture des petites écoles et des petits collèges se poursuit dans chaque département : la Charente n’échappe pas à la règle. Quatre collèges du Nord Charente sont menacés : leur grande faute ? Moins de 200 élèves ! Si cette année encore, le danger a été repoussé, c’est grâce à la mobilisation des parents d’élèves, des élu-es locaux-ales et de la population des communes concernées. Notre syndicat (ainsi que la FSU et FO) a soutenu leurs actions sur le terrain mais aussi (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

CP à 12, pour 100% de réussite... mais laquelle ?

À chaque nouveau chef-des-tas (sic) et gouverne-ment (re-sic), son lot d’annonces « coup de poings » pour l’Éducation. Le tandem en roues libres, Macron/Blanquer, ne déroge pas à la règle et assène le fameux CP à 12 élèves : ni 11, ni 13, sinon ça ne marche pas... L’objectif ? 100% de réussite. Mais de réussite à quoi ? Zut, il semble que Blanquer/Macron aient oublié d’y réfléchir. Développer l’esprit critique, à n’en pas douter... la capacité à questionner le monde, éveiller la curiosité, mettre en question (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

La lutte, c’est classe !

Pour ce 1er journal de l’année, Sud éducation Lorraine donne la parole aux grévistes de Raon l’Étape... Et comme nous étions 100% de grévistes parmi les enseignant-es du collège, autant dire tout de suite que 3 pages ne suffiront pas pour que Christelle, Magalie, Nathalie, Caroline, Henri, Pascal, Nicolas, Marie-Claude, Jérôme, Thierry, Sylvie, Élodie, Émilie, Fred, Philippe, Marie, Audrey, Alex, Amélie, Muriel, Nicolas, Lucie, Guillaume, Catherine, Adeline, Pascaline, Emmanuelle, Gilles, Sophie, (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

Attention danger : mauvais stockage des produits et déchets chimiques !

Mardi 30 mai 2017, 15h30 : les 2500 élèves, étudiant-es et personnels du lycée Roland Garros, au Tampon (île de la Réunion), sont évacué-es en urgence, suite à des émanations de vapeurs toxiques provenant d’un local situé au rez-de-jardin du bâtiment principal de cours. Toutes les personnes incommodées sont examinées par un médecin du SAMU et cinq sont transportées à l’hôpital. Les élèves responsables de l’intrusion et du méfait sont vite interpellés. L’incident a eu des conséquences déplorables mais, en un (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

Pour une école ouverte à tout-es les élèves

Tout-es les enfants peuvent aller à l’école. L’idée est rarement contestée mais la chose devient plus complexe quand on envisage de scolariser tout-es les enfants dans les mêmes établissements. Les orientations actuelles pour « une école inclusive » interrogent les personnels, leurs pratiques, leur formation, leurs joies, leurs peines. Elles doivent aussi interroger les syndicalistes sur ce que peut signifier un droit réel à l’école pour toutes et tous, sur les revendications à construire et les (...)  >> Lire la suite...
mercredi 6 septembre 2017

La grève des agent-es du 93

Entretien avec Bruno Jolivet, agent à J. Moulin (Aubervilliers), jeudi 8 juin 2017

Face au silence et au manque de considération du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, la grève des agent-es du 93 se poursuit. Nous avons rencontré Bruno Jolivet, agent au collège Jean Moulin d’Aubervilliers, établissement d’où la grève est partie. Commission second degré : Quel est ton poste et quelles taches dois-tu effectuer ? Bruno : Je suis agent polyvalent et délégué syndical à Sud éducation. Les agents-es polyvalent-es regroupent trois métiers en un : l’entretien des locaux (salles, WC, (...)  >> Lire la suite...