Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 8 mars 2018

Un rapport alarmant

Céline Calvez et Régis Marcon ont exposé, le 22 février, en présence de Jean-Michel Blanquer leur rapport portant sur l’avenir de la voie professionnelle en vue d’une réforme qui sera présentée en avril. Pour Sud éducation, il contient quelques pistes à creuser mais surtout de nombreuses lignes rouges . La voie professionnelle est actuellement fortement dévalorisée. Bien qu’accueillant 33 % des élèves à l’issue de la 3e, l’orientation y est souvent subie et le marqueur social est fort : elle accueille 60 % (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Appel

La fédération Sud éducation[ relaie l’appel à une grève nationale des précaires de l’Éducation nationale le 5 avril 2018 . #PrecairesEducNatEnGreve05042018 #PrecairesDeLeducationEnGreve Professeur-es contractuel-les, AVS/AESH, CUI, AED, AP, personnel d’entretien et de cantine, mais aussi élèves, enseignant-es titulaires et parents d’élèves, nous sommes tout-es concerné-es par la montée de la précarité dans la fonction : classes surchargées, sous-effectifs, salaires minuscules, renouvellements incertains, (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Édito

Le gouvernement vient de lancer une attaque globale contre la fonction publique et les services publics qu’elle assure. Attaque contre les missions, d’abord, avec le programme « Action publique 2022 » qui vise la destruction du service public par le transfert de ses missions au privé et la restructuration de toutes les autres. Annonce, ensuite, des quatre chantiers du plan de démolition pour saper le statut de la fonction publique, instaurer la rémunération au mérite, imposer la mobilité et (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Plan Étudiant et Parcoursup : combattre les idées reçues

Depuis le début de la vaste offensive lancée contre l’université publique à l’automne, le gouvernement et ses relais médiatiques mobilisent un grand nombre d’idées reçues sur la situation actuelle de l’université publique, les formes de l’accès à l’enseignement supérieur et les remèdes à apporter aux difficultés des universités. L’échec en licence ? Les statistiques sur la « réussite » des étudiant-es sont un critère d’évaluation très discutable de la fonction sociale remplie par le service public (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Réformes du lycée, du bac et de l’orientation post-bac : nos moyens de lutte contre l’école du tri social

Les mois de mars et d’avril seront le moment d’amplifier la mobilisation initiée contre la destruction systématique de l’école publique : réformes du bac et du lycée, instauration de la sélection à l’entrée de l’université, baisse généralisée des moyens... Voici les pistes d’action proposées par Sud éducation. Les grands traits de la réforme du lycée et du bac ont été annoncés le 14 février. La loi relative « à l’orientation et à la réussite de étudiant-es » (ORE), qui met en place la sélection à l’entrée de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

L’inquiétante évolution de la Vie scolaire !

Dans les Vies scolaires des établissements du second degré, les MI/SE (maîtres-ses d’internat, surveillant-es d’externat) ont été remplacé-es en 2003 par les assistant-es d’éducation (AED). Au-delà du changement de nom, cela illustre la stratégie de démantèlement catégoriel mise en œuvre par les gouvernements successifs. Ces nouveaux contrats réforment les conditions même du travail, accroissant la précarité et diminuant la protection des personnes occupant ce poste. Des missions au rabais En dépit des (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Premier degré... zéro pointé pour le remplacement

La question du remplacement, pour ne pas dire du « non-remplacement », empire depuis des années. La faute à des cartes scolaires dictées en permanence par des logiques financières et dont le contingent de remplaçant-es (aussi bien Zone d’Intervention Limitée ou ZIL, remplaçant-es de courte durée, que Brigades, affecté-es théoriquement aux congés longs ou de formation) est souvent victime des économies. Le département des Hauts-de-Seine (il n’est certainement pas le seul), et certaines circonscriptions en (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Avenir de l’école primaire... toutes et tous précaires ?

L’année scolaire a de nouveau été marquée par cette politique d’austérité et les contre-réformes qui sapent les garanties collectives, ne cessent d’alourdir la charge de travail des personnels, augmentent les pressions hiérarchiques et généralisent la concurrence et les inégalités. La précarité s’intensifie de manière inquiétante. On fait illusion d’une gestion comptable des ressources humaines alors qu’il s’agit d’un projet politique cohérent ultra libéral savamment orchestré par les gouvernements successifs. (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

La hiérarchie, c’est comme les étagères… plus c’est haut, moins on s’en sert !

Le succès des stages traitant de l’anti-hiérarchie proposés par les syndicats de la Fédération Sud éducation, au fil des ans, ne se dément pas. Le dernier en date, organisé les 27 et 28 novembre derniers, conjointement par Sud éducation 92, la CNT, la CGT éduc’action et le collectif anti-hiérarchie (CAH, collectif regroupant des personnes syndiquées dans divers syndicats et non syndiquées, désobéisseuses-désobéisseurs, refuseuses-refuseurs de l’inspection, …), a encore connu une belle fréquentation avec (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Stage de 3ème type au château de Ligoure : l’autogestion fluide !

Le stage « Instituer du commun » s’est tenu au château de Ligoure, dans le Limousin, du 18 au 22 décembre 2017. Bernard Collot, invité pour intervenir sur l’école du 3ème type, a rédigé un billet qui exprime ce qu’il retient de ce stage . De l’avis des Ligouriennes et des Ligouriens, ce billet reflète parfaitement l’esprit du stage et en présente un excellent résumé. C’est pourquoi, avec l’autorisation de Bernard Collot, nous avons choisi ce texte en guise de bilan. « Le syndicat Sud éducation a quelque chose (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

JO à Paris en 2024 : non il n’y a pas consensus

Le 13 septembre dernier, le Comité International Olympique choisissait sans surprise Paris pour organiser les jeux olympiques de 2024. Toute la presse, les télés, les radios, nous ont assurés qu’à Paris, ce serait mieux qu’ailleurs : pas de corruption, pas de travail illégal sur les chantiers, pas de dépassement budgétaire. Anne Hidalgo, opposée au projet en 2014, déclarait en février dernier qu’en matière d’organisation « Tokyo 2020 est pour nous un exemple ». À Tokyo les affaires de corruption se (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Éducation populaire en Argentine

18h... Au milieu de chariots débordants de déchets et de cartoneros , massé-es devant la gare Constitución pour rejoindre la banlieue tentaculaire de Buenos Aires, Helda se faufile à la descente du colectivo. Au rez-de-chaussée du bachillerato , elle confie sa fille à la garderie autogérée du mouvement Dario Santillan, qui tient son nom d’un chômeur du mouvement piquetero , assassiné en 2002. « L’éducateur est un apprenant » « La pédagogie est une lutte pour ta libération »… Les murs de la salle dont (...)  >> Lire la suite...
jeudi 8 mars 2018

Bilan de la 3ème rencontre du réseau syndical international de solidarité et de luttes.

Du 25 au 28 janvier, près de 300 syndicalistes représentant une cinquantaine d’organisations de différents continents se sont retrouvé-es près de Madrid. Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes y tenait sa troisième rencontre plénière, après Saint-Denis en 2013 et Campinas en 2015. L’appel du Réseau a été actualisé ; une journée de travail était consacrée aux femmes : violences sexistes, machisme dans le mouvement syndical, 8 mars, avortement, économie féministe, précarité et inégalités, (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

Leurs lois Travail, nos luttes /Désobéissance(s)

Les Utopiques, numéro 6, cahier de réflexion de l’Union syndicale Solidaires, comporte un dossier sur « nos luttes contre les lois travail ». Composé en plein tumulte social contre les ordonnances Macron, acte 2 de la loi Travail, ce numéro revient sur le printemps 2016 et interroge ce mouvement social, en replaçant les luttes contre les lois Travail sous l’angle international. Il propose un regard sur l’appel « On bloque tout ! », sur Le Havre, ville rebelle et « capitale de la grève », ainsi que sur (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

Pédagogies alternatives, pour qui ? pour quoi faire ?

Succès de librairie, films, création d’écoles hors contrat, projets d’établissements « différents » dans le public… Les pédagogies alternatives connaissent, depuis quelques années, un regain d’intérêt certain mais, souvent, peu discriminé. Montessori, Steiner, Freinet, Summerhill et Colibri autant de noms éveillant l’espoir ou la défiance. Enfants épanoui-es ou futur-es inadapté-es ? Liberté ou laisser-faire stérile ? Éducation pour tout-es ou petit paradis pour privilégié-es ? Questions légitimes mais, (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

Édito

Sud éducation adresse à toutes et tous ses meilleurs vœux pour l’année 2018. Que l’année 2018 soit celle d’une mobilisation large et unitaire dans la rue, les entreprises et les administrations, avec les salarié-es, précaires, chômeur-euses, étudiant-es, retraité-es ! Le programme gouvernemental « Action Publique 2022 » vise une réduction drastique des dépenses. Dans l’Éducation nationale, il se traduit par une baisse des postes offerts aux concours du second degré alors que les effectifs ne cessent (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

Le CUI est mort. Vive le service civique !

Janvier 2010, le CUI (Contrat unique d’insertion) vient remplacer les dispositifs de contrats aidés existants, avec encore moins de perspective. Pour l’Éducation nationale, quelle manne ! Ces contrats de 20 heures, financés par l’État et exonérés de cotisations, permettent de faire fonctionner la machine et de remplir, à moindre coût, des missions de service public : vie scolaire, administration, handicap, TICE TICE : Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement, CDI , etc. (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

La réforme du Bac et du lycée : un projet à haut risque !

La réforme du Bac et du lycée est une des promesses de campagne du candidat Macron mais, d’autres, avant lui, s’y sont cassé les dents. Les français-es restent encore très attaché-es au Bac, un des derniers symboles républicains. Le chantier du Bac a été lancé, sans attendre. Dès la rentrée 2018, la réforme sera mise en œuvre, en classe de seconde, et les premier-es bachelier-es « Macron » sortiront en juin 2021 . Ce calendrier serré s’explique par plusieurs facteurs. Premièrement, il vaut mieux faire (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

Plan Étudiant-es, Parcoursup : pourquoi les combattre

Depuis qu’il l’a rendu public, en plein milieu des vacances d’automne, le gouvernement met en place, dans la précipitation, son Plan Étudiant-es, qui réforme l’orientation post-bac. Ce plan installe, purement et simplement, la sélection à l’entrée de l’Université. C’est pourquoi il faut mener, contre lui, un combat à la hauteur du recul historique qu’il représente. Comme l’a fait remarquer le Conseil d’État, dans son avis sur le projet de loi « relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants », le (...)  >> Lire la suite...
lundi 8 janvier 2018

Comprendre les différences de publics étudiants entre les universités franciliennes : inégalités d’accès, politiques publiques et stratégies d’établissement

Ce texte propose quelques pistes de réflexion, à partir des résultats d’une thèse sur les ségrégations universitaires (Frouillou, 2017). Son objectif est d’expliquer les différences de populations étudiantes entre les seize universités publiques de la région Île-de-France, différences tenant à la fois à l’origine sociale des étudiant-es et à leur parcours scolaire antérieur. Ce constat d’écarts de recrutement peut être interrogé sous l’angle des « ségrégations scolaires », sur le modèle des travaux concernant (...)  >> Lire la suite...