7 gendarmes mis en examen dans l’affaire du Mayet de Montagne (03)

vendredi 16 mars 2012

Le 25 novembre 2010, un militant SUD fut retenu, sans motif, à la gendarmerie du Mayet de Montagne durant la venue de N. Sarkozy.

Le Monde.fr titrait :« un syndicaliste détenu préventivement », et citait des sources qui mettaient en cause le préfet de l’époque. Ce dernier se permettait de sortir de son devoir de réserve en affichant ses convictions : « La différence entre les gaullistes que nous sommes – que nous étions, car un préfet doit rester neutre – et les gauchistes, c’est que nous, on est sport ! ».

Aujourd’hui, sept gendarmes – dont l’ancien patron du groupement de l’Allier — sont mis en examen dans le cadre de l’enquête pour « acte attentatoire à la liberté individuelle ». Ça doit être ça, être sport !

Pendant le mouvement contre la réforme des retraites, le pouvoir a cherché à casser les mobilisations, en arrêtant et en attaquant en justice des militants.

Résultats dans l’Allier : deux syndicalistes CGT (poursuivis pour outrage à la fin d’une manifestation) ont été relaxés en septembre, et des gendarmes risquent d’être jugés au tribunal correctionnel.

Sud éducation Allier