Appel à un contre sommet du G8 de l’éducation (universités)

Ils veulent se gaver : troublons leur festin ! Non à la marchandisation de l’école et du savoir !
jeudi 14 avril 2011

Cette année, la France présidera le G8 à Deauville au début de l’été et le G20 à Cannes en novembre.

Dans ce cadre sont organisés des G8 sur plusieurs thèmes. Ainsi, on accueillera des G8 sur l’agriculture, sur les marchés financiers, mais aussi sur les universités.

Le G8 des Universités, sur le thème de l’éducation et de la recherche, aura lieu en deux temps : à Besançon du 28 au 30 avril 2011 et à Dijon du 5 au 7 mai .

Ces conférences internationales, grandes messes du capitalisme triomphant, offriront comme d’habitude une concentration de bouffe-galettes de tout bord.

Dans de nombreux pays, notamment en Europe, les plans d’austérité élaborés sous la houlette du FMI, font payer la crise du capitalisme aux peuples et non à ses responsables : les banques et leurs alliés. Dans la même logique, les G8 et G20 vont permettre aux dirigeants de peaufiner leur politique de classe menée contre les travailleurs et contre les services publics.

Alors que les 3 premiers s’étaient concentrés sur le thème très consensuel du « développement durable », l’objectif affiché du G8 des Universités de 2011 est de planifier la marchandisation de l’éducation et de la recherche de la maternelle à l’université.

On connaît d’avance les résultats de leurs « cogitations » (le premier think tank venu en ferait autant) :

  • Mise en concurrence des établissements et des personnels à tous les niveaux,
  • privatisation rampante,
  • précarisation des personnels,
  • appauvrissement des étudiants,
  • soumission toujours plus forte à des intérêts privés

Ces cerveaux de génies chloroformés nous sortiront les mêmes vieilles recettes éculées, au nom de la modernité et du changement.

Avec, bien entendu, une conséquence prévisible : l’ouverture d’un vaste marché de l’éducation et de la recherche !


Leurs appétits sont féroces : troublons leur festin !

La Fédération des syndicats Sud éducation appelle à lutter contre la casse et la privatisation du service public d’éducation.

Elle est partie prenante du collectif contre le G8 éducation/recherche.

En France, en Grèce, en Italie, en Grande-Bretagne, en Espagne, au Portugal, en Suisse, en Autriche et partout ailleurs poursuivons la lutte contre ces politiques de marchandisation du savoir.

Sud éducation appelle à participer massivement aux différentes actions du contre G8 qui seront menées dans le cadre de ce collectif :

A Besançon du 27 au 30 avril

A Dijon du 5 au 7 mai

Documents joints

communiqué fédéral appel contre sommet G8
communiqué fédéral appel contre sommet G8