Appel de l’ESR à la grève le 26 janvier

Appel de l’intersyndicale Enseignement Supérieur et Recherche
vendredi 22 janvier 2016
mis à jour samedi 2 avril 2016

Les organisations syndicales CGT, FO et SOLIDAIRES de la Fonction publique appellent à la grève le 26 janvier pour un service public de qualité et une nette augmentation du pouvoir d’achat. Les organisations syndicales de l’enseignement supérieur et de la recherche, FercSup CGT, SNTRS CGT, CGT INRA, UN CGT CROUS, SNPREES-FO, SupAutonome-FO, SUD éducation, SUD Recherche EPST, SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNASUB-FSU, se joignent à cet appel.

Mardi 26 janvier 2016

Grève et manifestations

Pour un service public de qualité et une nette augmentation du pouvoir d’achat

Alors que le salaire des fonctionnaires diminue à nouveau au mois de janvier 2016, suite à l’augmentation des cotisations retraites, la Loi de Finances 2016 vient entériner, à ce stade, le gel de la valeur du point d’indice et renforcer les effets les plus néfastes du Protocole PPCR (Parcours Professionnels Carrière et Rémunérations). Si la négociation salariale est bien confirmée pour le mois de février, elle ne se présente pas dans de bonnes conditions.

S’ajoutent à cela, la poursuite à une vitesse effrénée et sans réelle négociation, de nombreuses réformes (collèges, territoriales, santé…) qui, si elles sont mises en œuvre, vont avoir de nouveaux et graves impacts négatifs sur le service public rendu aux citoyens et aggraver encore les conditions de travail des personnels.

Enfin, de nombreux secteurs de la Fonction publique, pourtant essentiels au progrès social et à la population, restent confrontés à des sous effectifs absolument insupportables.
Dans l’enseignement supérieur et la recherche, les réformes successives, la dernière étant la restructuration de l’ESR autour des politiques de site et en particulier des COMUE, remettent en cause le rôle des organismes nationaux de recherche (EPST) et se traduisent par des suppressions et/ou gels de postes, des mutualisations, des suppressions d’enseignements, d’équipes de recherche, de services et le maintien d’un haut niveau de précarité dont pâtissent les personnels et les étudiants.

Les attaques contre les statuts se multiplient. La volonté d’aller jusqu’au bout de la réforme de 2009 contre les enseignants-chercheurs et leur indépendance est patente. Le recours généralisé aux appels d’offres compétitifs (de préférence avec le privé) remet en cause la liberté de recherche.

Comme la PEDR pour les enseignants chercheurs et les chercheurs, pour les BIATSS et les IT, la réforme qui veut leur imposer le nouveau régime de primes, le RIFSEEP, organise la mise en concurrence généralisée entre les agents comme seule perspective pour l’amélioration des salaires, suscitant une opposition grandissante dans les EPST et les universités.

C’est pourquoi, les organisations syndicales soussignées appellent l’ensemble des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche à se mettre en grève le 26 janvier 2016 avec tous les agents de la fonction publique pour l’augmentation de la valeur du point d’indice, des mesures générales permettant de compenser les pertes de pouvoir d’achat, un statut et un véritable déroulement de carrière, la défense du service public, le développement de l’emploi public statutaire par des créations nettes, des moyens financiers à la hauteur des besoins de service public.

Un préavis de grève unitaire a été déposé auprès de la Ministre de la Fonction publique et des manifestations seront organisées à Paris et dans les départements. Pour la région Parisienne : Manifestation à 14h de Montparnasse à l’esplanade des Invalides
Nous appelons nos syndicats à se rencontrer au plan local pour organiser la grève et les mobilisations.

Documents joints

Appel de l'ESR à la grève le 26 janvier
Appel de l'ESR à la grève le 26 janvier

Navigation

Articles de la rubrique