Appel des RASED

vendredi 13 avril 2012

Sauver et développer les RASED, c’est défendre une école
pour tous

Appel à signer sur le site : www.appeldesrased.fr

Une politique à haut risque : plus aucune aide spécialisée pour 250000 élèves d’école primaire dès la rentrée !
Année après année, les cartes scolaires révèlent un véritable abandon du service public d’éducation :
- augmentation des effectifs par classe ;
- dégradation des formations initiale et continue des maîtres ;
- diminution des postes de remplaçants ;
- abandon de la scolarisation dès 2 ans ;
- conditions dégradées de scolarisation pour les élèves en situation de handicap ;
- démantèlement des RASED (Réseau d’Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté - maîtres E, rééducateurs et psychologues).

L’école tout entière est touchée avec de lourdes conséquences pour les plus fragilisés de ses élèves.

Pour la rentrée 2012, une nouvelle vague de suppressions massives de postes de RASED est programmée, qui portera à près de 5000 le nombre de postes d’enseignants spécialisés de RASED détruits depuis 2008. Le ministère saborde ainsi le seul dispositif gratuit d’aides spécialisées et psychologiques à l’intérieur de l’école. Des milliers d’élèves sont sacrifiés, sous couvert d’une dette publique qui masque en réalité une vision ultralibérale de l’éducation.

Attaquer les RASED :
- c’est supprimer le regard spécifique des enseignants spécialisés sur les élèves en difficulté ;
- c’est laisser des enfants, pour lesquels la réponse pédagogique du maître de la classe n’est pas suffisante, s’enfoncer résolument dans l’échec scolaire, la violence ou l’exclusion ;
- c’est ne plus accompagner les familles et laisser des enseignants désarmés par des enfants qui n’apprennent pas ;
- c’est externaliser la difficulté scolaire vers le secteur privé en renvoyant aux familles la responsabilité et la charge d’en supporter le coût.

L’aide personnalisée et les stages ne peuvent en aucun cas remplacer les RASED ; chacun le sait, depuis les enseignants, les parents, jusqu’à l’Inspection Générale qui l’a clairement exprimé dès 2009. La difficulté scolaire est complexe et multiforme. L’école a besoin de tous les professionnels spécialisés, pour croiser les regards et assurer l’accompagnement des élèves afin d’enrayer l’échec scolaire.
Toutes les ressources doivent pouvoir être mobilisées dans l’ensemble des dispositifs pour assurer la réussite de tous les élèves.

Sauver et développer les rased, c’est défendre une école pour tous !

À l’initiative des organisations du Collectif National Rased :
AFPEN, FNAME, FNAREN, ANCP,
FCPE
AGSAS, ICEM
CGT Éduc’action, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SIEN-UNSA, SNPI-FSU, SN PsyEN-UNSA, SNUipp-FSU, SUD Éducation

Signer l’appel


Premiers signataires :

Jacques BERNARDIN (Président du gfen),
Miguel BENASAYAG (Philosophe, psychanalyste),
Serge BOIMARE (Psychologue clinicien, ancien directeur du centre claude bernard),
Stéphane BONNERY (Maître de conférences en sciences éducation université paris 8),
Thierry CADART (Secrétaire général du sgen-cfdt),
Henriette CAHUILLIER (Secrétaire générale du sn psyen unsa ),
Rémi BRISSIAUD (Maître de conférences de psychologie université de cergy-pontoise),
Evelyne BOUTEYRE (Maître de conférences en psychopathologie, université de rouen),
François BOULE (Docteur en sciences éducation),
Marie-jeanne COUPPEY (Déléguée sud education pour le collectif rased),
Daniel CALIN (Agrégé de philosophie, formateur d enseignants spécialisés),
Christian CHEVALIER (Secrétaire general du se-unsa),
Albert CICCONE (Psychologue, psychanalyste, professeur de psychopathologie et psychologie clinique-université lyon 2),
Boris CYRULNIK (Neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste français),
Gérard DE VECCHI (Maître de conférences en sciences éducation),
Eric DEBARBIEUX (Sociologue et président observatoire international de la violence à l école ),
Pierre DELION (Psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, responsable service infanto-juvénile lille, président de la fédération nationale inter-associations culturelles),
Roland DEPIERRE (Professeur de philosophie, ancien formateur maitres e-iufm nantes),
Patrick DÉSIRÉ (Secrétaire général de la cgt-educ action),
Michel DEVELAY (Professeur en sciences éducation université lumière lyon 2, directeur du centre de recherches en sciences de l éducation),
Jean-claude EMIN (Ancien sous-directeur à la direction de l evaluation et de la prospective du ministère de l education nationale),
Roger ESTABLET (Sociologue),
Jacques FIJALKOW (Professeur de psycholinguistique université de toulouse-le-mirail),
Pierre FRACKOWIAK (Inspecteur honoraire education nationale),
Nicole MARTIN (Psychanalyste, rééducatrice education nationale, ancienne coordinatrice de formation des rééducateurs, iufm de paris),
Sylviane GIAMPINO (Psychanalyste psychologue petite enfance),
Roland GOIGOUX (Professeur sciences éducation, université auvergne),
Michel GONNET (Secrétaire general du snpi-fsu),
Roland GORI (Initiateur de appel des appels, psychanalyste, professeur de psychologie et de psychopathologie cliniques, université aix-marseille),
Jacques HOCHMANN (Professeur émérite psychiatrie enfant, lyon),
Richard HOROWITZ (Président des fdcmpp - association des centres médico-psycho-pédagogiques),
Francis JAUSET (Président de la fnaren),
Philippe JOUTARD (Historien, ancien recteur d académie),
Françoise LANTHEAUME (Sociologue du travail et de la professionnalité enseignante université de lyon),
Véronique LE MÉZEC (Présidente de afpen),
Claire LECONTE (Chronopsychologue, professeure des universités, lille 3),
Claude LELIÈVRE (Professeur émérite histoire education paris 5, la sorbonne),
Laurent LESCOUARSCH (Directeur département sciences de education, ufr shs université de rouen),
Dominique LUCIANI (Professeur de psychologie, ancienne responsable de formations des rééducateurs iufm de paris),
Britt-mari BARTH (Professeur de sciences éducation, paris 8),
Philippe MEIRIEU (Professeur sciences éducation, université lumière-lyon2),
Maryse METRA (Présidente agsas),
Nicole MOSCONI (Professeure émérite sciences education paris ouest nanterre la défense),
André OUZOULIAS (Professeur honoraire (iufm de l ucp), formateur enseignants),
Eric PLAISANCE (Sociologue, professeur sciences éducation, université rené descartes paris 5),
Eirick PRAIRAT (Professeur des universités, institut universitaire de france),
Françoise PROST (Présidente ancp),
Jean-yves ROCHEX (Professeur de sciences education, université de paris 8),
Patrick ROUMAGNAC (Secrétaire general du si en unsa ),
Jacques SARFATY (Chef du cinquième secteur de psychiatrie infanto juvénile du val de marne, chef du pôle du couple de la mère et de l enfant, centre hospitalier intercommunal de créteil),
Alain SERRES (Auteur, directeur des éditions rue du monde),
Sébastien SIHR (Secrétaire general du snuipp-fsu),
Pierre SUESSER (Pédiatre en protection maternelle et infantile),
Alain THOMAZEAU (Président de la fname),
Serge TISSERON (Psychiatre et psychanalyste, chargé enseignement université paris 7)

Documents joints

cartes : signer l'appel des RASED
cartes : signer l'appel des RASED