Après le succès du 23 mars, amplifier la mobilisation !

Communiqué de l’union syndicale Solidaires
vendredi 26 mars 2010

La journée unitaire de grèves et de manifestations du 23 mars a été un succès. Plus de 600 000 personnes ont participé aux 177 manifestations dans
les principales villes de France. Salariés du privé et du public, retraités, chômeurs, jeunes, côte à côte, ont exprimé leur colère face à une logique qui
laisse la loi du profit piloter la politique économique et sociale. Malgré ce
désaveu et l’avertissement des élections régionales, le président de la
République s’entête dans sa politique et se moque du monde avec un
« réaménagement » ministériel homéopathique.

Rien n’est proposé pour résoudre les problèmes d’emploi, de pouvoir
d’achat et de conditions de travail alors même que les entreprises du CAC
40 viennent de verser 35,5 milliards d’euros à leurs actionnaires. Pire, il persiste à vouloir mener à bien une nouvelle contre-réforme des retraites dont
l’objectif avoué par certains est de rassurer les marchés financiers. C’est
cette perspective qui est aujourd’hui refusée par la grande majorité de la
population.

Le succès de la journée du 23 mars ne doit pas être sans lendemain. Pour
l’Union syndicale Solidaires, il faut une dynamique de mobilisation qui permette de gagner. Il s’agit donc d’amplifier et d’enraciner la mobilisation au
plus profond du pays. Le bilan des mobilisations de 2009 impose une responsabilité aux organisations syndicales, celle de proposer, dans l’unité, un
plan de mobilisation des salariés qui se situe dans la perspective d’une grève
générale interprofessionnelle. C’est cette perspective que mettra en avant
l’Union syndicale Solidaires lors de la réunion unitaire des organisations
syndicales le 30 mars.

Documents joints

Après le succès du 23 mars, amplifier la (...)
Après le succès du 23 mars, amplifier la (...)