Atteinte au droit de grève dans le transport aérien : Casse sociale, casse des droits, ça suffit !

vendredi 23 décembre 2011

Le jeudi 22 décembre l’Etat sarkozyste a mis un peu plus à mal la démocratie en contournant le droit de grève par l’envoi des forces de l’ordre dans les aéroports.
C’est inadmissible. SUD éducation est solidaire du mouvement de grève et dénonce ces mesures dignes d’un Etat policier.

Contrairement à ce que n’a cessé de proférer la propagande officielle, il n’y a pas d’un côté de gentils Français qui veulent rejoindre leurs familles pour réveillonner dans la quiétude de leurs foyers et de l’autre de méchants travailleurs qui n’hésitent pas à les prendre en otage. Il y a en réalité un monde du travail qui souffre, qui lutte, et à qui il s’agit d’imposer les politiques d’austérité et de faire porter le poids de la crise. Ce monde du travail depuis aujourd’hui a moins de droits.
Et dans notre champ professionnel, à quand l’envoi des EMS (équipes mobiles de sécurité) pour faire cours à notre place en cas de grève ? des instructeurs de la police ou de l’armée ? A quand la réquisition d’employés d’Acadomia pour nous remplacer ?

C’est la méthode désormais habituelle, le gouvernement s’est illustré par ces pratiques déjà dans le passé, rappelons-nous Grandpuits lors du mouvement sur les retraites l’an passé. Sous couvert de restauration des libertés, et du sauvetage des vacances familiales des Français, c’est bien la mise en péril des droits des travailleurs qui se joue, dans le contexte des élections présidentielles.

Ci-dessous, le communiqué de l’Union syndicale Solidaires.

Documents joints

Communiqué *Solidaires_Droit de grève et (...)
Communiqué *Solidaires_Droit de grève et (...)
Communiqué SUD éducation répression secteur (...)
Communiqué SUD éducation répression secteur (...)