Bac pro bradé à l’oral - Une épreuve de rattrapage dénaturée !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 9 juin 2016
jeudi 9 juin 2016

Bac pro bradé à l’oral

Du 4 au 8 juillet, ce sont les soldes : une épreuve de rattrapage dénaturée !

Si nous ne sommes pas opposés au principe d’une épreuve de rattrapage pour les candidat-es des baccalauréats professionnels, les conditions dans lesquelles celle-ci est mise en place sont toujours inacceptables !

Pour y accéder, un-e élève doit avoir une moyenne globale située entre 8/20 et 10/20 et un minimum de 10/20 sur la partie pro.
L’oral noté sur 20 est divisé en deux épreuves de 15 minutes notées sur 10 :
- une en maths ou sciences en industriel ou une en maths ou spécialité en tertiaire.
- une en français ou histoire géographie.
Est reçu-e tout-e élève ayant au moins 10, après calcul de la moyenne des deux notes obtenues à l’oral et aux épreuves terminales.

Le coefficient attribué à cette épreuve (50 % de l’examen) conduit à rendre négligeables les enseignements généraux et même les enseignements professionnels théoriques dans l’obtention du baccalauréat
Malgré les « efforts » pour augmenter artificiellement les résultats du bac pro (CCF, épreuves de contrôle), pour la troisième année consécutive, le taux de réussite au Bac pro est largement inférieur à celui des filières générales et technologiques.
Par ailleurs, en raison du décrochage élevé depuis la mise en place du cursus en trois ans, seuls 53% des élèves intégrant un bac obtiennent le diplôme.

Pour SUD, une remise à plat totale de la réforme s’impose

SUD éducation revendique la mise en place de modalités semblables à celles en vigueur pour l’enseignement général et technologique :
- Les candidat-es repassent deux matières qu’ils choisissent.
- Les notes obtenues se substituent à celles des épreuves écrites des mêmes matières (si elles sont plus favorables).
- L’admission définitive étant acquise uniquement si le ou la candidat-e obtient au moins 10 de moyenne sur l’ensemble des épreuves.

Réagissons collectivement !

Un préavis de grève de SUD éducation couvre tous ceux et celles qui choisiront de ne pas cautionner ce simulacre d’épreuve de rattrapage.

Documents joints

Bac pro bradé à l'oral - Une épreuve de (...)
Bac pro bradé à l'oral - Une épreuve de (...)
Communiqué SUD éducation 9 juin 2016