Béziers : le maire insulte et menace un enseignant

dimanche 27 septembre 2015

Quand les caméras ne sont pas là, Robert Ménard, maire de Béziers, montre son vrai visage : il insulte et menace un enseignant qui a refusé de lui serrer la main.

SUD Education, au niveau de l’Hérault comme au niveau national apporte son soutien entier au collègue insulté ainsi qu’à l’ensemble de l’équipe de l’école George Sand de Béziers.

Les faits sont simples, le délit avéré. Le maire de Béziers est un délinquant d’extrême droite qui se cache derrière sa fonction de Maire.

Au départ, tout se passe comme dans une commune normale. Le maire de la ville et son équipe vien-nent visiter la cantine scolaire. Les enseignant-es sont sur leur lieu de travail. Le maire les salue.

Mais à Béziers, ville où a atterri Robert Ménard, l’école est devenue un enjeu idéologique pour l’extrême-droite. Blouse uniforme au blason de la ville, dénigrement de l’école publique et de ses re-présentant-es dans les médias, stigmatisation des populations scolaires selon leurs origines…

Un des enseignant-es de l’école refuse de serrer la main du maire (il l’avait salué oralement).

Robert Ménard l’insulte, et le menace de deux gifles devant l’équipe enseignante sidérée. Puis conti-nue sa tournée.

Un délit tout simple, loin des caméras. Déjà, son collègue de Beaucaire, du Front National, a été con-damné pour des faits similaires.

Notre collègue a décidé de porter plainte pour que de tels agissements ne se reproduisent pas dans une autre école de la ville. SUD Education salue cette décision courageuse.

SUD Education considère que le ministère et le gouvernement doivent tout mettre en œuvre pour contraindre le maire de Béziers au respect des fonctionnaires d’État. La protection due aux fonctionnaires doit être accordée à l’enseignant victime du maire. Le gouvernement doit envisager une mesure disciplinaire de suspension de ses fonctions contre Robert Ménard, sanction prévue dans le Code Général des Collectivités Territoriales.

SUD Education se trouvera toujours aux côtés de collègues en butte à l’autoritarisme. Il le fera avec d’autant plus de vigueur qu’il s’agit là du vrai visage de l’extrême droite au pouvoir.

Saint Denis le 27 septembre 2015

PDF - 81.3 ko
Béziers : insulte et menace envers un enseignant