Boycott, Désinvestissement, Sanctions envers l’État israélien. Soutien au syndicalisme indépendant en Palestine

Réseau européen des syndicats alternatifs et de base
jeudi 8 janvier 2015

L’été 2014 en Palestine a été marqué par le massacre à Gaza, le troisième en six ans, et son cortège de mort-es. Si besoin était, ces 2200 mort-es démontrent la fin du processus d’Oslo, la nécessité de soutenir la résistance palestinienne, et celle de traduire l’État israélien devant la Cour Pénale Internationale (http://www.icc4israel.wesign.it/). Malgré le soutien indéfectible des gouvernements occidentaux à l’État israélien, qui vont jusqu’à criminaliser la solidarité avec les Palestinien-nes, une solidarité syndicale s’est exprimée dans le monde entier. Cet engagement s’est traduit dans la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), en particulier par de spectaculaires actions de blocages de bateaux israéliens dans des ports en Californie.

La campagne BDS vise à faire pression sur Israël jusqu’à ce que le droit international soit respecté :
• La fin de l’occupation et de la colonisation, donc le démantèlement de toutes les colonies existantes dans les territoires occupés, le démantèlement du Mur et la fin du blocus de Gaza ;
• l’égalité entre Palestinien-nes et Juif-ves d’Israël, la fin de l’Apartheid et la libération des prisonnier-es politiques palestiniens-nes ;
• la mise en œuvre du droit au retour des réfugié-es palestinien-nes ;
• l’autodétermination pour les Palestinien-nes.

→ Nous, syndicats européens alternatifs et de base, appelons à boycotter le syndicat raciste israélien Histadrout et à renforcer les liens avec les syndicats indépendants palestiniens, notamment ceux de la Federation of Independent Unions of Palestine (FIUP) ou encore avec les organisations rassemblées dans l’Union des Comités Indépendants de Travailleurs (ICCU). Nous affirmons notre disponibilité à appuyer les syndicats indépendants et internationalistes qui pourraient se créer en Israël.
→ En terme de désinvestissement, nous appelons à faire pression sur l’entreprise française de téléphonie Orange pour qu’elle cesse sa collaboration avec l’entreprise israélienne Partner.
→ Enfin, en termes de sanctions, nous exigeons de l’Union européenne et de ses États qu’ils suspendent leurs accords d’association et de collaboration avec Israël.

Réseau européen des syndicats alternatifs et de base de :
Estado español/Estat espanyol/Espainiako Estatuari, Ελλάδα, Italia, Suisse/Schweiz/Svizzera, France, Deutschland, Polska, Belgique/België/Belgien…