Chatel : une dernière provoc et puis s’en va !

Communiqué de la Fédération SUD éducation suite à la publication du décret modifiant l’évaluation des personnels enseignants, CPE et COP
jeudi 10 mai 2012
mis à jour jeudi 10 mai 2012

La fédération sud éducation dénonce avec la plus grande force la
publication du décret modifiant l’évaluation des personnels enseignants, CPE et COP par Luc Chatel.

Le futur ex-ministre de l’Education Nationale a fait paraître ce décret
évaluation en catimini juste avant de partir, juste après la défaite de Sarkozy.

Rappelons que cette réforme de l’évaluation a occasionné deux journées de grève nationale, a été unanimement rejetée par les organisations syndicales, et a fait l’unanimité contre elle au Comité Technique ainsi qu’au Conseil Supérieur de la Fonction Publique d’Etat.

Luc Chatel, en publiant ce décret, rajoute une ultime provocation envers les personnels de l’éducation nationale, ce qui ne nous étonne pas mais reste choquant.

Sud éducation exige l’abrogation immédiate de ce décret. Elle exige que soient abandonnées les modalités d’évaluation-notation des personnels administratifs, ouvriers, de santé et du social. Ces modalités sont en effet similaires à celles que ce décret veut instituer pour les enseignants, et aussi inacceptables.

L’entourage du nouveau président de la république a affirmé qu’il abrogerait au plus vite le décret sur l’évaluation des enseignants, CPE et COP. La fédération Sud éducation sera très vigilante pour que cet engagement ne reste pas lettre morte, et attend que la même célérité soit de mise en ce qui concerne l’abrogation de toutes les contre réformes mises en œuvre sous la présidence de Sarkozy. Et la liste est longue...

- Voir à ce sujet notre tract en pdf.

PDF - 153.7 ko
tract post 2d tour présidentielle

- Voir aussi le communiqué intersyndical sur ce sujet :


Communiqué des syndicats : CGT éducation, FNEC FP FO, SE UNSA, SGEN CFDT, SIES, SNALC, SNCL FAEN, SNEP, SNES, SNUEP, SNUIPP, SUD Education

Ultime provocation

La publication du décret sur l’évaluation des personnels d’enseignements,d’éducation et d’orientation au Journal Officiel du 8 mai 2012, après l’élection présidentielle, constitue une dernière provocation du gouvernement sortant.

En publiant ce texte refusé par l’ensemble des organisations syndicales, le gouvernement sortant ne fait que confirmer l’esprit qui a présidé tout au long de la mandature au fonctionnement du dialogue social.

Nous prenons acte de l’expression publique de l’équipe de François Hollande confirmant clairement sa décision d’abroger rapidement le décret afin que puissent s’ouvrir des discussions sur l’évaluation des enseignants, Co-psy et CPE sur d’autres bases et dans le respect du dialogue social.

Mercredi 9 Mai 2012