Communiqué de solidarité avec la grève des enseignants du Mexique

Comunicado de solidaridad con la huelga de l@s docentes de México
samedi 7 septembre 2013

Saint Denis, le 7 septembre 2013.

La Fédération des syndicats SUD éducation, membre de l’Union syndicale Solidaires (France), salue et apporte tout son soutien à la grève que les camarades mexicains de la Coordination Nationale des Travailleurs de l’Éducation (CNTE) mènent depuis le 19 août 2013 contre une prétendue « réforme de l’éducation » qui n’est rien d’autre qu’une casse totale du statut des enseignants : soumission à l’arbitraire administratif, précarisation de l’emploi, etc. Nous reconnaissons dans cette pseudo réforme les directives de l’OCDE que nous avons également à subir en France et en Europe.

La soumission de la direction du syndicat officiel SNTE à cette attaque du gouvernement a été visiblement, pour les camarades enseignants mexicains, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, et ils ont suivi massivement l’appel à la grève de l’opposition CNTE dans le syndicat. C’est avec la CNTE que le gouvernement a dû négocier, et même si au stade actuel, la victoire est loin d’être acquise, il est clair pour tous les travailleurs de l’éducation du Mexique qu’à présent l’organisation syndicale qui les défend réellement est la CNTE.

Vive la lutte de la CNTE pour la défense des droits des enseignant-e-s !

Saint Denis, 7 de septiembre de 2013.

La Federación de los sindicatos SUD éducation, de la Unión sindical Solidaires (Solidari@s), de Francia, saluda y apoya totalmente la huelga que los compañeros mexicanos de la Coordinadora Nacional de los Trabajadores de la Educación (CNTE) llevan desde el 19 de agosto pasado, en contra de una supuesta “reforma educativa” que no es otra cosa que una destrucción completa del estatuto de los docentes : sumisión a la arbitrariedad administrativa, precarización del empleo, etcétera. Reconocemos en esa seudorreforma las directivas de la OCDE que también padecemos en Francia y Europa.

La sumisión de la directiva del sindicato oficial SNTE a tamaño ataque gubernamental ha sido visiblemente, para los compañeros docentes mexicanos, la última gota que hace rebasar la copa, y han acatado masivamente el llamado a la huelga de la oposición CNTE dentro del sindicato. Con la CNTE fue con quien el gobierno tuvo que negociar, y aunque actualmente la victoria no se ha logrado todavía, resulta claro para todos los trabajadores de la educación de México que ahora la organización sindical que realmente los defiende es la CNTE.

¡Viva la lucha de la CNTE en defensa de los derechos de l@s docentes !

PDF - 101.1 ko
Communiqué de solidarité avec la grève des enseignants et la CNTE Mexique

Sur le Web