Contre le « suivi de carrière » des Enseignant.e.s Chercheur.e.s

jeudi 11 février 2016

Le gouvernement a décidé de mettre fin au moratoire sur les évaluations des Enseignant.e.s Chercheur.e.s., appelées pudiquement « suivi de carrière ».

SUD Éducation réaffirme son opposition à toute nouvelle évaluation professionnelle, même effectuée par des pair.e.s.

Ces nouvelles évaluations des enseignant.e.s chercheur.e.s, basées essentiellement sur la bibliométrie, infantilisent les collègues, détruisent le travail collaboratif en n’évaluant que le « travail personnel » et sont néfastes à une recherche libre et indépendante.

Ces nouvelles évaluations serviront surtout de levier pour imposer à des enseignant.e.s-chercheur.e.s, par culpabilisation aujourd’hui et par de future réformes demain, la modulation de service afin de résorber le manque de personnel.le.s conséquent au désengagement de l’État. Comme dans d’autres secteurs et dans la plupart des services publics, les travailleur.ses. de l’enseignement supérieur sont en situation de surtravail chronique et les évaluer n’est qu’un moyen de pression supplémentaire.

Nous appelons donc à signer massivement la pétition : www.petitions24.net/pour_que_le_suivi_de_carriere_ne_soit_pas_mis_en_oeuvre

Mais nous ne pouvons dénoncer les évaluations des enseignant.e.s chercheur.e.s sans nous solidariser de la contestation de toutes les autres formes d’évaluations subies depuis des années par les autres catégories de collègues. Nous appelons donc les collègues enseignant.e.s chercheur.e.s à dénoncer toutes les évaluations professionnelles pathogènes.
St Denis le 11-02-2016

Documents joints

Communiqué suivi de carrière des enseigants (...)
Communiqué suivi de carrière des enseigants (...)

Sur le Web