Déclaration de la rencontre des collectifs européens solidaires avec la lutte zapatiste, 2014

Val de Suse, Italie
mercredi 25 juin 2014
mis à jour jeudi 17 juillet 2014

Val de Suse, Italie : Déclaration de la rencontre des collectifs européens solidaires avec la lutte zapatiste, 2014.

Piquet de Venaus, Val de Suse, Italie.

Dimanche 15 juin 2014.

Aux communautés bases d’appui zapatistes,
À l’Armée Zapatiste de Libération Nationale,
Aux compañeros et compañeras de la Sexta dans le monde,
Aux peuples qui luttent depuis en bas et à gauche

Compañeras et compañeros,

Les 13, 14 et 15 juin de cette année au Piquet de Venaus, lieu emblématique de la lutte NoTAV à Val de Suse en Italie, a eu lieu la rencontre des collectifs européens solidaires avec la lutte zapatiste nommée : Galeano Vive !

Nous commençons par remercier le peuple digne et rebelle de Val de Suse pour nous avoir accueillis et pour nous avoir permis de partager sa lutte.

Nous voulons vous dire que nous les voyons comme un exemple très important de résistance et de construction de l’autonomie, et que nous apporterons la parole de leur lutte chez nous. Nous envoyons également une accolade rebelle aux prisonniers et prisonnières arrêtés pour s’être opposés au projet destructeur et absurde du train à grande vitesse (TAV) Turin-Lyon.

Nous remercions également les compañeras qui nous ont invités à l’événement « Voci di donne sulla violenza di stato » (Voix de femmes contre la violence d’État), où elles ont partagé avec nous leur douleur et leur rage.

Dans un récent communiqué, le commandement de l’EZLN déclarait que le lâche assassinat du Votan Galeano les avait amenés à La Realidad, et il nous demandait en même temps : « Et vous, où vous ont amenés la douleur et la rage ? ». Nos pas et le calendrier de nos luttes nous ont amenés ici, c’est pourquoi nous avons dédié cette rencontre au compañero zapatiste José Luis Solís López, connu comme Galeano, assassiné dans une embuscade par les paramilitaires de la CIOAC historique le 2 mai dernier.

Lors de cette rencontre, nous avons eu une réflexion collective sur les thématiques suivantes : Solidarité avec les communautés zapatistes, Résistance face aux méga-projets, Répression et Prisonnier-e-s Politiques.

Ces travaux, menés en construisant des consensus, ont eu pour résultat d’analyser les actions à entreprendre.

Nous manifestons notre rage face aux attaques perpétrées ces derniers mois contre les communautés zapatistes en résistance. Ces attaques s’inscrivent dans une guerre intégrale d’épuisement qui cherche, par divers moyens tels que l’utilisation des forces paramilitaires, à anéantir le processus d’autonomie.

Premièrement, nous avons décidé de répondre à l’appel de solidarité avec La Realidad, lancé par les compas zapatistes, en promouvant dans nos géographies la participation au Campement de Paix et en nous associant activement à la collecte de fonds pour la reconstruction de l’école et de la clinique autonomes.

Nous croyons que la guerre contre les communautés zapatistes fait partie d’un projet global de spoliation mené par ceux d’en haut, qui adopte des formes différentes partout dans le monde. La destruction de la nature, l’invasion des territoires ainsi que le déchirement du tissu social et communautaire sont un autre visage de cette stratégie néolibérale.

C’est pourquoi nous faisons nôtres les luttes des communautés et des peuples qui résistent, en bas et à gauche, contre les méga-projets en Europe, au Mexique et partout dans le monde.

Nous voulons rappeler en particulier la lutte des compañeros et compañeras de la Zone à Défendre (ZAD) à Notre-Dame-des-Landes en France et celle de
San Salvador Atenco dans l’État de Mexico, engagées toutes deux contre la construction d’aéroports internationaux et la spéculation que tout ceci implique. Nous voulons rappeler aussi l’opposition des communautés de l’Isthme de Tehuantepec, dans l’État d’Oaxaca, au projet éolien dans leurs territoires, la lutte NoTAV à Val de Suse en Italie, le refus manifesté par le Brésil d’en bas et à gauche des méga-évènements tels la Coupe du monde de football ou les Olympiades, ou encore les résistances contre les projets d’extraction minière et de développement touristique incontrôlé et privatisable, tels le cas de l’Ejido de Bachajón au Chiapas ou les plans d’urbanisation, de gentrification, et d’expulsion au profit du capital.

Nous nous solidarisons avec la lutte de Can Vies à Barcelone, où se reconstruit de manière autonome et par le travail collectif, un centre social qui fut expulsé et détruit par le mauvais gouvernement.

Nous envoyons une accolade à la famille de David Ruiz García, décédé alors qu’il revenait de l’évènement réalisé au Chiapas en hommage à Galeano, ainsi qu’à ses compañeros de Xochicuautla, État de Mexico, qui s’opposent à un projet d’autoroute.

Nous reconnaissons la répression et la prison comme les principaux instruments de la stratégie du capital néolibéral pour mener à bien ses plans. Dans notre analyse nous ne pouvons pas cesser de dénoncer la criminalisation des mouvements sociaux, ses instruments comme par exemple la loi Mordaza, et ses conséquences comme le grand nombre de victimes de la violence policière partout dans le monde.

C’est ainsi que nous voyons notre réalité et notre lutte. Dans cette rencontre nous réitérons notre engagement solidaire et cheminons avec les apprentissages de la Petite École Zapatiste, soutenant dans nos géographies les efforts pour la onstruction de nos autonomies.

Liberté pour les prisonnier-e-s !
Halte aux méga-projets !
Vive les communautés autonomes zapatistes !
Vive l’EZLN !
Galeano Vive !

Collectifs ayant participé à la rencontre :

- Associació Solidaria Cafè Rebeldia-Infoespai, Barcelona (Estado español)
- Camminar Domandando, Italia
- Coalizione Associazioni Ya Basta Marche, NordEst, Emilia Romagna e Perugia (Italia)
- Comitato Chiapas Maribel (Italia)
- Comité Tierra y Libertad, Lille (France)
- Colectivo Kamara-DA, France-Mexique
- CSPCL Paris, France
- La Adhesiva Barcelona, Estado español
- LaPirata :
Nodo Solidale (Italia-Mexico)
Nomads (Italia)
Colectivo Zapatista Lugano (Suiza)
- Les Trois passants Paris, France
- Mut Vitz 13 Marseille (France)
- Plataforma Vasca de Solidaridad con Chiapas (País Vasco)
- The UK Zapatista Solidarity Network :
Dorset Chiapas Solidarity Group
Edinburgh Chiapas Solidarity Group
Kiptik (Bristol)
London Mexico Solidarity Group
Manchester Zapatista Collective
UK Zapatista Arts, Culture and Education Collective
UK Zapatista Translation Service
Zapatista Solidarity Group – Essex University
- Ya Basta ! Milano (Italia)

Collectifs qui se joignent à cette déclaration :

- ASSI (Acción social Sindical Internacionalista)
- Associacion Espoir Chiapas / Esperanza Chiapas France
- Caracol Zaragoza (Estado español)
- CSOA Il Molino, Lugano (Suiza)
- CSOA La Strada, Roma (Italia)
- CEDOZ (Estado español)
- CGT – (Estado español)
- Fédération anarchiste (France, Suisse, Belgique)
- Fédération SUD éducation, France
- Gruppe B.A.S.T.A., Münster, Alemania
- Plataforma de Solidaridad con Chiapas y Guatemala de Madrid (Estado
español)
- Union Mexicana Suiza (UMES) de Zurich
- Union syndicale Solidaires, France


Source en espagnol :

http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2014/06/20/encuentro-de-colectivos-europeos-solidarios-con-el-zapatismo/

Sur le Web