Des interpellations préventives avant la manifestation du 1er mai à Marseille

Communiqué de presse de Sud Education 13
lundi 2 mai 2016

Sud Education 13 condamne le dispositif mis en place par les forces de l’ordre avant le départ de la manifestation prévue au Vieux-Port à Marseille.

En effet, des barrages filtrants de CRS ont contrôlé au faciès des militant-es qui se rendaient à la manifestation et procédé à des fouilles. Cinq personnes ont été interpellées et embarquées avant même d’atteindre le rassemblement.

Parmi ces personnes, un responsable du syndicat Sud Education 13 a été arrêté alors qu’il amenait les tracts de Solidaires 13 au cortège de son organisation syndicale.

Sud Education 13 exige l’abandon immédiat de toutes les poursuites et s’indigne de l’arbitraire de ces interpellations complétement disproportionnées et anti-démocratiques.

Le 1er mai est la journée internationale des luttes des travailleurs, en empêchant son bon déroulement, les forces de police ont provoqué une vive colère dans les cortèges. Les manifestant-es se sont réuni-es à l’issue de la manifestation devant le commissariat pour exiger la libération des personnes arrêtées.

La politique de l’intimidation et de la désinformation pratiquée actuellement par le gouvernement ne fera pas plier la détermination du mouvement social contre le projet de loi travail.

Sud Education appelle à poursuivre la mobilisation par toutes les initiatives et actions.

Navigation

Articles de la rubrique

Sur le Web