En grève le jeudi 31 janvier

Mobilisons-nous pour l’éducation et toute la Fonction Publique
mardi 29 janvier 2013

La CGT, la FSU et Solidaires appellent toute la Fonction Publique à la grève le jeudi 31 janvier.

La fédération SUD éducation :
- appelle tous les personnels à la grève le 31 janvier ;
- apporte son soutien aux mobilisations décidées par les personnels ;
- appelle à multiplier les AG et les actions pour construire la lutte, débattre des revendications et de la suite à donner à la mobilisation.

Le Gouvernement affirme qu’il fait de l’éducation sa priorité. Les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de recherche prétendent « refonder » l’école. La réalité est très éloignée de ces discours.

La programmation budgétaire est très en-deçà des besoins. Elle ne permettra pas de recréer les postes supprimés alors qu’il en manquait déjà avant la purge subie sous Sarkozy. Elle se fait à postes publics constants, au détriment des autres services publics avec la poursuite de fait de la RGPP.

Les politiques éducatives s’inscrivent dans la continuité avec celles de ces dernières années, quelques corrections limitées mises à part. La loi d’orientation et de programmation a un contenu très pauvre. Les contre-réformes sont pour la plupart maintenues. Et d’autres sont programmées.

Les conditions de vie et de travail des personnels continuent de se dégrader. Certains projets du ministère vont encore aggraver cette situation. Les réformes de Vincent Peillon, faites sans les personnels, sont très largement faites contre les personnels.


Ne nous laissons pas diviser ! Les ministères éparpillent les réformes et créent des rideaux de fumée pour masquer l’insuffisance des moyens dégagés et l’absence de vraie refondation. Mais tous les personnels veulent une amélioration des conditions de travail pour eux et pour les élèves, tous les personnels veulent une politique budgétaire et scolaire permettant de développer un véritable service public.

Avec toute la Fonction Publique [1], revendiquons

- La fin des politiques d’austérité, l’annulation de la dette publique, un autre partage des richesses
- La titularisation sans condition de tous les personnels précaires et l’arrêt du recrutement de précaires
- La création d’emplois publics à la hauteur des besoins
- La diminution du temps de travail
- Des augmentations de salaires pour tous et toutes
- L’abrogation du jour de carence

Pour l’école et ses personnels, exigeons les bases d’une véritable refondation

- L’abrogation des contre-réformes du précédent gouvernement (masterisation, aide personnalisée, SMA, socle commun, LPC, réformes des 3 lycées, Libertés et Responsabilités des Universités, AERES, Idex, Labex…) et l’abandon des sanctions contre les militant-e-s.

- Le retrait des projets inacceptables de V. Peillon, en particulier la décentralisation de l’orientation et de la carte de l’enseignement professionnel, et son projet de réforme des rythmes scolaires qui va dégrader encore les conditions de vie et de travail des personnels sans améliorer la situation pour les élèves.

- Les conditions d’un véritable service public d’éducation et de recherche : baisse des effectifs par classe à tous les niveaux pour améliorer les conditions de travail et d’étude ; développement de RASED complets partout ; une vraie politique d’éducation prioritaire ; une carte scolaire garantissant la mixité sociale ; gratuité réelle de la maternelle à l’université ; l’argent public doit être réservé à l’école publique…

Les conditions d’une réorientation des politiques scolaires n’étant pas réunies, les projets des ministères n’étant pas acceptables, ils ne peuvent pas être promulgués dans le calendrier prévu : imposons le report de tout le processus pour que les personnels puissent enfin y prendre part et pour que toutes les questions puissent être posées.



La CGT, la FSU et Solidaires appellent toute la Fonction Publique à la grève le jeudi 31 janvier [2].

La fédération SUD éducation :
- appelle tous les personnels à la grève le 31 janvier ;
- apporte son soutien aux mobilisations décidées par les personnels ;
- appelle à multiplier les AG et les actions pour construire la lutte, débattre des revendications et de la suite à donner à la mobilisation.



Documents joints

Appel SUD éducation grève 31 janvier
Appel SUD éducation grève 31 janvier

Navigation

Mots-clés de l'article