Encore combien ?

Communiqué de SUD éducation Aisne
jeudi 20 décembre 2012

Communiqué de SUD éducation Aisne

Le 17 décembre 2012


Encore combien ?

Le syndicat SUD éducation AISNE apprend avec effroi le suicide d’une collègue au collège Louise Michèle de Villeneuve-Saint-Germain

Il est bien confortable de ne pas faire le lien entre les suicides dans l’Éducation Nationale et nos conditions de travail couplés à l’image du fonctionnaire d’état qui ne cesse de se dégrader.

Oui, c’est bien connu, un "prof" c’est avant un fainéant râleur et la plupart du temps en vacances. Soit.

Alors pourquoi cette pénurie au recrutement ? Pourquoi les "Je pourrais pas tenir avec les élèves, je ne sais pas comment vous faîtes" ?

Alors pourquoi le taux de suicide dans l’Éducation Nationale dépasse celui de la Police et de France Telecom ?

Ces dernières années, la Révision Générale des Politiques Publiques d’une part et l’arrivée du numérique d’autre part, ont donné l’impression de travailler dans un étau.

Compressés par l’augmentation du nombre d’élèves par classe (30 est devenu la norme), par des missions administratives chronophages, par l’omniprésence de la culture du résultat et de leurs indicateurs de réussite, nous n’avons plus l’impression d’aller à l’essentiel, c’est-à-dire enseigner.

Les plus fragiles d’entre nous, les collègues peu ou pas formés, les précaires, les TZR sur 3 ou 4 établissements, tous à un moment donné de notre carrière dans ces conditions déplorables, nous devons nous préserver et organiser la solidarité dans les salles de profs, éviter de tomber dans les pièges de la comparaison entre agents "Voyez, Madame M., elle y arrive, elle...".

Nous devons collectivement faire valoir nos droits, nous faire respecter et faire respecter notre statut.

LE SYNDICAT SUD ÉDUCATION 02 APPELLE A LA SOLIDARITÉ ENTRE AGENTS.
NE LAISSEZ PAS UN COLLÈGUE DANS LA DÉTRESSE.

Documents joints

Communiqué SUD éduc02-suicide-2012-12-17
Communiqué SUD éduc02-suicide-2012-12-17

Navigation

Articles de la rubrique

Sur le Web