Grève SNCF : "Cette lutte de défense des services publics, c’est la nôtre à Solidaires."

Motion d’actualité du 6e congrès de l’Union syndicale Solidaires
jeudi 12 juin 2014
mis à jour samedi 14 juin 2014

L’interfédérale CGT et SUD-Rail a décidé de commencer une grève reconductible le 10 juin à 19 h pour exiger le retrait du projet de loi ferroviaire prévu en 1ère lecture à l’Assemblé nationale le 17 juin, en procédure accélérée.

Cette grève reconductible représente la suite et le point final après plusieurs grèves unitaires depuis juin 2013 et de la manifestation nationale de plus de 20 000 cheminot-es le 22 mai 2014, pour mettre fin :

- au projet de loi du gouvernement, visant à diviser encore plus l’entreprise SNCF déjà séparée en 2 en 1997 avec la création de RFF, en éclatant le système ferroviaire SNCF-RFF en 3 entités ce qui augmentera les dysfonctionnements dont les exemples ne manquent pas, notamment le récent rabotage des quais, les retards en cascade, les incidents à répétitions, les suppressions de trains…

- aux réorganisations successives, aux suppressions de postes, au découpage des activités de la SNCF, de plus en plus autonomisées et établissant entre elles des rapports marchands, à la multiplication des filiales et la généralisation de la sous-traitance mettant de fait en place la réforme avant la réforme envisagée dans le projet de loi ;

- à la casse du statut et de la règlementation notamment du personnel, pourtant construits depuis des décennies pour une sécurité optimale des circulations.

Les fédérations CGT et SUD-Rail ont déposé ensemble un préavis reconductible, pour exiger le retrait du projet de loi, et la prise en compte de la plate-forme unitaire (CGT, SUD-Rail, UNSA) présentée au gouvernement pour une autre réforme du système ferroviaire.

Dès le 11 juin, dans chaque chantier, des Assemblées Générales de grévistes organiseront la mobilisation et décideront des suites du mouvement.

Cette lutte s’insère dans la défense des services publics et concerne l’ensemble du mouvement syndical et toute la population qui doivent bloquer ensemble ce projet de loi et les restructurations en cours qui l’anticipe, afin de stopper la dégradation du service rendu, la baisse de la sécurité ferroviaire des transports quotidiens, l’augmentation des tarifs de transport pour payer des péages en forte augmentation, le dés-aménagement des territoires et les atteintes à l’environnement

Cette lutte de défense des services publics, c’est la nôtre à Solidaires.

Dunkerque le 5 juin 2014


Pour suivre l’actualité de cette lutte : le site de SUD rail