Grève en Guyane

Communiqués de presse de SUD éducation Guyane, de Solidaires, appel unitaire à la mobilisation dans l’Education...
dimanche 26 mars 2017
mis à jour lundi 10 avril 2017

Numéro spécial Gwiyann du bulletin Sortir du colonialisme de l’Union syndicale Solidaires

Ce numéro est consacré à la Guyane : au mouvement social qui touche le pays depuis plusieurs semaines maintenant, mais aussi à quelques rappels sur le contexte local inévitablement marqué par l’histoire colonial. La plupart des informations proviennent de camarades pleinement investies dans les actions en cours, notamment de militants et militantes Sud éducation. Nous reprenons également quelques communiqués nationaux de structures Solidaires et un texte à propos du rôle des « 500 frères ». Enfin, en annexe figure le document complet (280 pages) remis par le collectif « Pou Lagwiyann Dékolé »

PDF - 2.7 Mo
Bulletin de Solidaires spécial Gwiyann

Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 6 avril

PDF - 57 ko
Communiqué du 6 avril
SUD éducation Guyane

Pour une école émancipatrice, laïque, gratuite, et accessible à tous et toutes !
Pour une Guyane victorieuse !

SUD éducation Guyane – présent dès le 23 mars aux côtés des Guyanais révoltés – appelle ses adhérents et sympathisants à poursuivre la mobilisation.

SANTE, EDUCATION, ENERGIE, SOCIAL, ECONOMIE, TERRE
La situation ne peut plus durer !!!

COLERE contre l’exploitation salariale
COLERE contre les inégalités sociales
COLERE contre la précarité institutionnalisée
COLERE contre la pauvreté généralisée

L’école en Guyane est martyrisée. Notre Académie détient un des taux records de précarité de son personnel éducatif (Contractuels, ILM, CUI, AED). Une grande disparité perdure à l’intérieur du territoire, en terme d’infrastructures et de personnels scolaires. Certains de nos élèves ont même besoin de plusieurs heures de pirogues pour se rendre à l’école chaque jour.

Ce constat nous amène à prendre nos responsabilités.
Ce constat nous amène à poursuivre notre appel à la Grève générale.
Ce constat nous amène à exhorter l’ensemble des organisations syndicales mobilisées à poursuivre l’appel unitaire à la mobilisation afin que la Guyane des travailleurs révoltés soit victorieuse.

Soyons SOLIDAIRES
Soyons UNITAIRES
Soyons DETERMINES

SUD éducation Guyane, le 6 avril 2017

A retrouver sur le site de SUD éducation Guyane, un ortrait de la Guyane d’aujourd’hui pour me surer la situation, les liens vers le site du collectif unitaire de mobilisation et les plateformes revendicatives : http://sudeducationguyane.org

Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars

La Guyane, plus grand département français cumule :
- plus de 3000 enfants de 3 à 16 ans non scolarisés.
- plus d’un tiers de jeunes en situation d’illétrisme
- 45% de chômeuses et chômeurs chez les moins de 25 ans (INSEE)

Cet abandon de la jeunesse comme de la population par les institutions a conduit à un mouvement social d’ampleur qui en quelques jours a déclenché la grève générale.

SUD Education Guyane s’est joint au mouvement dès son origine et s’investit sur le terrain des luttes (tenue des piquets, soutien logistique, participation à la construction des revendications).

Voici la plate-forme de revendications pour l’éducation portée par les syndicats :

1
Infrastructures scolaires : plan de construction de 5 lycées (Maripasoula, Macouria, Saint-Georges, Matoury, Saint-Laurent) 10 collèges et 500 classes de primaire en utilisant les matériaux locaux.
Gratuité des transports scolaires et de la restauration en favorisant les produits locaux, fourniture de matériel pédagogique pour tous les élèves.

2
Politique académique : Valider le principe de la mise en place d’une politique académique adaptée avec l’introduction officielle dès la rentrée prochaine de l’étude des langues maternelles, de l’histoire-géographie du territoire, des sciences en s’appuyant sur les structures technologiques, de recherche et de l’environnement naturel guyanais.
Mise en place d’un projet académique sur 5 ans avec gouvernance stable et au fait des réalités guyanaises.
CDIsation des contractuels et embauche de 400 ILM (Intervenants en Langues Maternelles).
Ouverture de filières en relation avec le développement (biodiversité, or, spatial, eau, sciences du vivant et du sol, langues…)

3
Université : Construction du pôle de Saint-Laurent, création de 20 postes, versement automatique de la taxe professionnelle du CSG (Centre Spatial Guyanais) pour la formation continue.
Ouverture et stabilisation de filières en relation avec le développement.

4
Désenclavement, construction de la route de Bélizon à Maripasoula pour l’accès de tous les élèves (écoliers, collégiens, lycéens et étudiants) à l’éducation.

Elle s’intègre à la plateforme unitaire inter-catégorielle qui est cours d’élaboration.

SUD Education Guyane demande à tous les syndicats SUD Education de soutenir, de relayer et de participer à l’amplification du mouvement actuel !


Communiqué de l’Union syndicale Solidaires

Solidarité avec les travailleur-euses de Guyane !

L’Union syndicale Solidaires apporte son soutien à la grève générale en Guyane, votée notamment par les syndicats de l’UGT.

La mobilisation ne cesse de grossir depuis une semaine et s’est étendue dans de très nombreux secteurs.

Elle résulte, comme dans beaucoup de DOM et territoires ultra-marins, d’une situation économique et sociale délétère. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer : un abandon de l’État se comportant parfois comme aux temps des colonies, une violence sociale sans précédent du système capitaliste qui laisse des milliers de jeunes et une grande partie de la population, sans travail, et de paysans et paysannes sans terre.

L’Union syndicale Solidaires rejoint la population de Guyane dans sa volonté de construire un avenir meilleur pour toute sa population : loin des discours haineux et racistes qui nous montent les uns contre les autres, nous appelons tous les hommes et les femmes qui nous écoutent à construire un mouvement populaire et solidaire de révolte contre l’injustice sociale qui fait de ce territoire un des grands oubliés.Ce n’est pas en s’en prenant aux populations immigrées des pays voisins que les solutions seront trouvées, mais bien en reconstruisant et en renforçant des services publics laissés à l’abandon. C’est le cas du service public postal, de l’éducation, de la santé, de l’accès à l’eau et à l’énergie.

La colère de la population de Guyane est légitime. Son expression ne doit pas viser les populations immigrées, ni à fortiori les fonctionnaires en charge des services publics au service des populations, mais au contraire regrouper les travailleur-euses avec ou sans emplois autour des revendications pour l’emploi, pour l’émancipation pour le partage du temps de travail et l’amélioration des conditions de vie. L’Union syndicale Solidaires soutiendra toute initiative renforçant la lutte et la solidarité. Ne laissons pas la Guyane aux lois du Marché et à des puissants avides de s’enrichir encore plus !

Solidarité avec les travailleur-seuse-s de Guyane en lutte !

Paris 27 mars 2017


Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 23 mars

SUD éducation Guyane rejoint la population de Guyane dans sa volonté de construire un avenir meilleur pour toute sa population : loin des discours haineux et racistes qui nous montent les uns contre les autres, nous appelons tous les hommes et les femmes qui nous écoutent à construire un mouvement populaire et solidaire de révolte contre l’injustice sociale qui fait de notre territoire un des grands oubliés.

La Guyane se lève aujourd’hui et nous devons tous et toutes nous lever avec elle pour construire l’école que nous réclamons depuis tant d’années !

- Nous nous levons pour tous les habitants de la Guyane.

- Nous nous levons contre la non scolarisation, contre la pauvreté, contre l’incurie des pouvoirs publics, contre une école qui ne prend pas en compte des cultures et des langues qui font partie intégrante de notre identité !

- Nous nous levons pour dénoncer la situation des personnels notamment les précaires qui subissent la pression de leur hiérarchie !

- Nous nous levons contre une école qui n’est plus gratuite et qui discrimine de plus en plus !

- Nous nous levons pour proposer notre projet : une gouvernance collective, démocratique et autogestionnaire !

Ne laissons pas la Guyane aux lois du Marché et à des puissants avides de s’enrichir encore plus !

Levons-nous pour ne plus subir !

Rejoignons les travailleur-seuse-s en lutte !

Tous solidaires pour une école émancipatrice, laïque, gratuite, et accessible à tous et toutes !

Lundi 27 mars
TOUTES ET TOUS EN GREVE

RASSEMBLEMENT
Rendez-vous devant le Rectorat de Guyane à 8h00

SUD éducation Guyane,
le 23 mars 2017


Appel à la mobilisation dans l’Education Lundi 27 mars 2017

Les lycéens « les 100 000 », « les étudiants debouts », la FCPE-Guyane, les organisations syndicales UNSA-Education Guyane, SUD Education Guyane, SGEN-CDTG-CFDT, FSU Guyane, STEG-UTG, appellent les lycéens, les étudiants, les parents d’élèves, les personnels de l’éducation et la population plus généralement à se joindre aux manifestations du lundi 27 mars 2017, pour revendiquer un plan d’urgence de l’éducation en Guyane :

- Cayenne : 8h au rond-point du rectorat
- Kourou : 8h au rond-point de la Carapa
- Saint-Laurent-Du-Maroni : 8h Super U
- Saint-Georges : 8h école Joinville
- Mana : 8h30 au rond-point de Mana
- Maripasoula : 8h place des fêtes
- Et dans toutes les communes de Guyane, les RDV seront précisés ultérieurement.

Cayenne, le 25 mars 2017

Signataires : les lycéens : « les 100 000 », « les étudiants debouts », UNSA-Education Guyane, FSU-Guyane, SUD Education, SGEN CDTG-CFDT, STEG-UTG, FCPE Guyane.

Documents joints

Appel grève 27 mars SUD éducation Guyane
Appel grève 27 mars SUD éducation Guyane
Appel unitaire Education grève 27 mars (...)
Appel unitaire Education grève 27 mars (...)

Navigation

Articles de la rubrique

Sur le Web