Il faut fermer l’université privée de Toulon – La Garde !

Communiqué de SUD éducation Var
vendredi 21 décembre 2012
mis à jour samedi 2 avril 2016

Il faut fermer l’université privée de Toulon – La Garde !


Communiqué de SUD éducation Var du 14 décembre 2012

Il y a plus d’un mois [1], SUD éducation Var dénonçait l’ouverture de l’université privée Fernando Pessoa dans les locaux d’un ancien hôpital public à La Garde (Toulon).

Un mois après cette ouverture, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, porte plainte pour « utilisation abusive du mot "université" et défaut de demande d’accord préalable ».

C’est dire si cette université privée a ouvert ses portes sans autorisation légale du ministère concerné. SUD Éducation Var demande la fermeture de cette université privée qui entre en concurrence avec l’enseignement supérieur public.

La concurrence entre universités privées et publiques était-elle prévisible ?
C’est au début des années 2000, avec la mise en place du processus de Bologne que cette situation est devenue possible. Rappelons que ce processus a été validé par Jacques Chirac et Lionel Jospin alors 1er ministre, et qu’il n’a jamais été remis en cause depuis, par aucun
gouvernement, dont le gouvernement actuel.

Le système des crédits ECTS (European Credits Transfer System) permet de valider, dans tous les pays européens signataires, un niveau d’études supérieures qu’il suffit de convertir, par une Validation des Etudes Supérieures et moyennant finance, en diplôme d’un autre pays.
Il était donc prévisible que de telles universités privées seraient tentées de voir le jour et pourraient faire ce qu’elles voudraient du moment qu’elles avaient le pouvoir financier. Ainsi, moyennant finances, les étudiants suivant une formation dans un établissement étranger, comme ici l’« université Fernando Pessoa », entreraient en pseudo-concurrence « libre et non faussée », avec les étudiants de l’enseignement public français.
Il est donc plus que nécessaire de stopper le processus de Bologne, d’abroger la LRU (Loi Relative aux libertés et responsabilités des Universités), les RCE (Responsabilités et Compétences Élargies) et toutes les mesures qui ne font que rendre mercantile l’enseignement supérieur et la recherche.
SUD Éducation, tout comme l’Union syndicale Solidaires, dénoncent cette
marchandisation de l’enseignement supérieur, ce « commerce de la connaissance » tout en défendant un enseignement public et gratuit pour tous, de la maternelle à l’université.


[1] http://sudeduc83.org/spip.php?article1037

Documents joints

Commmuniqué SUDéduc Var - université privée- (...)
Commmuniqué SUDéduc Var - université privée- (...)