Intersyndicale Haute Garonne

Communiqué de presse intersyndical
jeudi 17 novembre 2011
mis à jour lundi 21 novembre 2011

voir le communiqué de presse ici :

PDF - 91.6 ko
Communiqué de presse intersyndical Haute Garonne

Éducation Nationale Haute Garonne
Communiqué de presse intersyndical
Les organisations syndicales signataires de ce communiqué condamnent sans réserve les termes
qui frôlent la xénophobie de l’annonce publiée sur le site du rectorat de l’académie de Toulouse pour le
recrutement d’un principal et d’un principal adjoint pour le collège de la Reynerie dans le quartier du
Mirail.

Les termes utilisés pour décrire l’environnement de cet établissement stigmatisent sans retenue
tous les habitants de ce quartier populaire : "univers dégradé" ; "forte concentration ethnique et
religieuse" ; "ghettoïsation" ; "repli communautaire"… Un discours que ne renierait pas l’extrême droite,
qui plus est à quelques mois d’une échéance électorale. Cette polémique a suscité le déchaînement de
propos haineux et ouvertement racistes sur des sites extrémistes prônant la "préférence nationale".

Les enfants accueillis dans ce collège, comme dans tous les autres établissements, ont droit, tout
comme leurs familles, au respect et à un enseignement de qualité. Ceci quels que soient leurs origines
culturelles, leurs parcours scolaires et leur milieu social.
Les personnels qui font le choix de travailler dans les Zones d’Education Prioritaire, pour certains
depuis de longues années, ne se reconnaissent pas dans la noirceur de ce tableau et revendiquent le droit
de travailler dans la sérénité. Sérénité déjà bien mise à mal par une avalanche de réformes qui n’ont pas
d’autre but que de démanteler méthodiquement le service public d’Education Nationale : suppression
massive de postes, mise en place du livret personnel de compétences, fichage des élèves et des familles
sur Base Elève, précarisation des personnels, désintégration des formations initiales et continues , mise en
concurrence des établissements, techniques managériales de gestion des ressources humaines, mise en
place d’une sélection de plus en plus précoce et élitiste des élèves au détriment de ceux issus des quartiers
populaires … La mise en place du dispositif ECLAIR (Ecoles Collèges Lycées pour l’Ambition,
l’Innovation et la Réussite) est le Cheval de Troie de cette attaque en règle.

Les organisations syndicales signataires affirment toute leur solidarité avec les familles, les élèves,
et les habitants de ce quartier, choqués par la teneur de cette "offre d’emploi". Avec les personnels, elles
exigent une explication des services du rectorat et, au minimum, un rectificatif. Elles réaffirment surtout
leur attachement aux missions de service public de l’Education Nationale et à un même droit à l’éducation
pour tous les enfants.

Organisations signataires : CGT Educ’Action 31 ; SUD Education 31 ; CNT-FTE 31 ; FSU 31 ; SNUEP Midi Pyrénées