L’extrême droite attaque l’école : SUD éducation appelle à la vigilance

vendredi 16 mai 2014

Après les récentes accusations publiques, calomnieuses et délirantes à l’égard d’une enseignante de Joué-les-Tours, l’association « Journée de retrait de l’Ecole » (JRE) de Farida Belghoul, soutenue par les activistes d’extrême droite Alain Soral et Dieudonné, cherche à radicaliser davantage son mouvement afin d’amplifier ses attaques contre l’École publique et l’égalité des droits. Elle vise particulièrement à remettre en cause l’éducation à l’égalité entre fille et garçon.

Télécharger le communiqué de SUD éducation :

PDF - 290.8 ko
L’extrême droite attaque l’école : SUD éducation appelle à la vigilance
Communiqué du 16 mai 2014

Si, par la voix de sa responsable, cette association annonce renoncer à reconduire ces journées de retrait à la rentrée de septembre, elle développe cependant ses accusations et allégations sur la prétendue théorie du genre à l’École.

Elle entretient, avec l’aide des relais médiatiques les plus nauséabonds qui soient, ceux de la droite la plus intégriste et réactionnaire, les fantasmes, les mensonges et les confusions les plus absurdes autour des études sur le genre présentées comme « dégénérées ». Des études qui, depuis des décennies maintenant, visent à dévoiler, expliciter, élucider, les nombreuses inégalités qui subsistent entre hommes et femmes dans nos sociétés contemporaines.

Se félicitant d’avoir « tissé un réseau et vu émerger quelques cadres » , l’association JRE annonce vouloir créer désormais une « Fédération Autonome de Parents d’élèves » pour agir « à l’intérieur de chaque école où les enfants seront mis en danger » (entendre : par l’enseignement de la fameuse « théorie du genre »).

Elle prône la déscolarisation des enfants de maternelle, le développement de l’instruction en famille, la défiance à l’égard des enseignements et des enseignants et leur surveillance active par les parents, et indique de même qu’elle compte s’appuyer sur « un réseau d’écoles hors contrat ».

Cette association a fait le choix de s’opposer frontalement au service public d’éducation. Farida Belghoul et l’association JRE ont décidé de s’attaquer aux enseignant-e-s et aux équipes éducatives engagées dans le combat pour l’égalité des droits et l’émancipation.
Ce combat d’arrière-garde n’est qu’un paravent pour faire avancer leur modèle de société, réactionnaire et rétrograde, qui est celui de l’extrême droite.


La fédération SUD éducation réaffirme sa volonté de s’opposer aux velléités de cette association d’extrême droite.
SUD éducation appelle les équipes éducatives à la vigilance et soutiendra les personnels attaqués par Farida Belghoul et ses partisans.
Nous demandons également au ministère de l’éducation nationale de prendre ses responsabilités en dénonçant publiquement et avec la plus grande fermeté ces menées d’extrême droite contre le service public d’éducation.

Fédération SUD éducation, le vendredi 16 mai 2014