L’extrême droite en campagne contre un stage syndical

Communiqué de la fédération SUD éducation du 20 novembre 2017
lundi 20 novembre 2017
mis à jour mercredi 22 novembre 2017

Un site d’extrême-droite a lancé dimanche 19 novembre 2017 une campagne contre un stage de formation syndicale organisé par le syndicat départemental SUD éducation 93, dont les militant-e-s reçoivent depuis insultes et menaces. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, a quant à lui dénoncé la tenue du stage.

Le fonctionnement de la fédération des syndicats SUD éducation laisse entière l’autonomie de chaque syndicat, en particulier en matière de pratiques syndicales et de politique d’action sur son secteur géographique. Chaque syndicat définit librement le contenu des formations qu’il propose.*

La fédération SUD éducation apporte sa solidarité au syndicat ainsi qu’aux camarades visé-e-s par les attaques de l’extrême droite.

Le ministre de l’éducation n’a pas à intervenir sur le contenu des stages syndicaux. La Direction des affaires juridiques (DAJ) du Ministère de l’éducation nationale a elle-même rappelé récemment “la liberté des organisations syndicales d’organiser les sessions de formation consacrées à la formation syndicale de leur choix” (courrier en annexe).

Le Ministre Blanquer feint de l’ignorer : les libertés syndicales sont un droit constitutionnel.


* Pour information, voici le communiqué de SUD éducation 93 : http://www.sudeducation93.org/Reponse-aux-attaques-conjointes-de.html

Documents joints

L'extrême droite contre un stage syndical
L'extrême droite contre un stage syndical
Communiqué de la fédération SUD éducation du 20 novembre 2017
Courrier de la DAJ sur les droits syndicaux
Courrier de la DAJ sur les droits syndicaux