L’intervention de Sud éducation dans le débat sur la refondation

L’explication de nos votes au CSE et au CTM
dimanche 17 février 2013

Lors du lancement de la concertation en juillet 2012, la fédération Sud éducation a décidé d’être présente pour porter ses revendications et pouvoir informer les personnels. En effet, il pouvait être intéressant de penser en terme de refondation ; depuis plus de 10 ans la sélection sociale par l’école se renforce, 80 000 postes ont été supprimés sous Sarkozy, les contre-réformes libérales se sont poursuivies affaiblissant encore le service public : réforme Darcos du primaire en 2008, réforme des lycées professionnels technologiques et généraux avec Châtel…

Malheureusement, au fil des mois de réunions, nous avons constaté que la « refondation » annoncée ne consistait même pas à questionner les volets les plus contestés des contre-réformes. Très vite, c’est le choix du gouvernement de limiter les dépenses publiques pour rembourser la dette qui a prévalu.

Le projet de loi dévoilé, il est apparu qu’au-delà des déclarations d’intention pour une école plus juste, l’inflexion budgétaire était loin de revenir sur les suppressions de postes précédentes. Les contre-réformes de droite étaient entérinées et d’autres, inquiétantes, étaient annoncées : rythmes scolaires, dérégulation de l’éducation prioritaire, territorialisation de l’École avec la décentralisation du service d’orientation, de la carte des formations et le poids renforcé des entreprises et collectivités territoriales dans l’École…

Pour toutes ces raisons Sud éducation a voté contre le projet de loi d’orientation au Conseil Supérieur de l’Éducation du 14 décembre [1] et au Comité Technique Ministériel des 14 et 20 décembre 2012, en demandant le report du processus à la rentrée 2014 pour que les personnels de terrain, les grands absents de la concertation, puissent se saisir du débat.

Les élu-es de Sud éducation au CSE et au CTM


[1Sud éducation et Solidaires, la CGT, FO ont voté contre. La FSU s’est abstenue, les autres syndicats ont voté pour.