Le 19 octobre et après... Construire le rapport de force

Communiqué de la fédération SUD éducation
dimanche 15 octobre 2017
mis à jour dimanche 5 novembre 2017

La journée unitaire du mardi 10 octobre a réuni plus de 400 000 manifestant‑e‑s sur l’ensemble du territoire et d’importants taux de grévistes dans les trois versants de la fonction publique. Dans de nombreuses villes, répondant aux appels à la convergence public/privé, comme celui de Solidaires, des équipes du privé se sont jointes aux cortèges.

Le mécontentement s’amplifie contre la politique du gouvernement. Les projets de régression se poursuivent : loi travail, baisse des APL, hausse de la CSG, réformes à venir de l’apprentissage, de la formation professionnelle, de l’assurance chômage et des retraites, attaques sur les salaires, jour de carence, suppressions de postes, budget de redistribution pour les riches…

Il s’agit maintenant de créer un véritable rapport de force. Saisissons-nous de toutes les occasions pour construire la mobilisation, comme le 19 octobre, par les manifestations, les actions de blocage et de sensibilisation, la grève… Mais ne proposer que des journées de mobilisation saute-moutons mène à l’impasse et aucun secteur ne gagnera seul : il faut en finir avec la dispersion des luttes et construire leur convergence. Pour Solidaires et la fédération SUD éducation, la stratégie qui permettra de gagner, c’est de construire un mouvement massif, prolongé de grève et de manifestations.

Il faut désormais construire la grève public/privé en mettant en débat avec les salarié-e-s, dans les assemblées générales, dans les établissements et les services, sa reconduction pour déboucher sur le retrait des ordonnances et des restrictions budgétaires, pour mettre un coup d’arrêt aux politiques de destruction sociale et imposer des alternatives.

Documents joints

Le 19 octobre et après... Construire le (...)
Le 19 octobre et après... Construire le (...)
Communiqué de la fédération SUD éducation