Le Panneau Syndical SUD éducation #032 • Fin-Novembre 2016

Nous ne sommes pas des ressources humaines
vendredi 25 novembre 2016

Sélection condensée de l’actualité syndicale, le Panneau Syndical SUD éducation est destiné à l’affichage en format A3 ou à l’impression sous forme de tract en A4.

Au sommaire du numéro 32 :
Nous ne sommes pas des ressources humaines
- Lutte pour l’éducation prioritaire
- Pétition carrière, évaluation

PDF - 962.2 ko
Le Panneau Syndical SUD éducation #032
Fin-Novembre 2016

Lutte pour l’éducation prioritaire

Une mobilisation qui s’amplifie

Lancée en mai par plusieurs lycées, la mobilisation regroupe 86 établissements qui ont signé l’appel « Touche pas à ma ZEP » dans 14 académies. Une large intersyndicale nationale (SNES, SNUEP, SNEP, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT et SUD) interpelle la ministre et appelle à la grève.

Grèves les 29 septembre, 11 octobre, 17 novembre, 29 novembre : la généralisation au niveau national est à l’ordre du jour et la reconduction de la grève est en débat.

La communication gouvernementale prise en défaut

Ce gouvernement poursuit la destruction de l’éducation prioritaire, en écartant les lycées du dispositif et en réduisant les moyens dans de nombreuses écoles et collèges REP et REP+. La propagande ministérielle dans les grands médias, qui doit servir à présenter un bon bilan dans l’éducation nationale lors des élections, est prise en défaut !

Pour une vraie éducation prioritaire, on peut gagner !

Si la mobilisation s’amplifie nous pouvons gagner des mesures pour une véritable éducation prioritaire. L’appel “Touche pas à ma zep” revendique « un statut d’établissement classé, une carte élargie de l’éducation prioritaire pour les lycées avec la garantie d’effectifs limités, des moyens supplémentaires et des compensations spécifiques pour l’ensemble des personnels, assurant ainsi la stabilité des équipes. » “L’appel pour une éducation réellement prioritaire de la maternelle au BAC” s’adresse à toute l’éducation prioritaire, lycées mais aussi collèges et écoles des REP et REP+ qui ont exactement les mêmes besoins.


Pétition carrière, évaluation

Parce qu’il est absurde et infantilisant, il faut mettre fin au système actuel d’inspection-notation des enseignant-e-s.

Parce qu’ils créent d’importantes inégalités salariales, il faut mettre fin aux différents rythmes d’avancement.

Au lieu de répondre à ces nécessités et de donner à la profession plus de liberté pédagogique et d’autonomie, le projet promet une soumission à la hiérarchie encore plus grande ; le maintien de l’inspection-sanction : chaque rendez-vous de carrière commencera par une inspection et l’appréciation qui en découlera déterminera l’accélération de carrière ou non ; la création d’un troisième grade, dit « exceptionnel », ce qui accentuera encore les inégalités de revenus.

La fédération SUD éducation réaffirme que la seule solution est la déconnexion complète entre l’évaluation et l’évolution des carrières et des rémunérations. Signez et faites signerla pétition « Nous ne sommes pas des ressources humaines » dont le texte intégral est sur notre site.

PNG - 68.7 ko

PDF - 962.2 ko
Le Panneau Syndical SUD éducation #032
Fin-Novembre 2016