Le Panneau Syndical SUD éducation #001 Début Septembre 2013

Pour nos retraites, en grève Mardi 10 Septembre
vendredi 30 août 2013
mis à jour lundi 2 septembre 2013

- Retraites : combattre toute régression //

- Première rentrée de la refondation... //

PDF - 1.4 Mo
Le Panneau Syndical SUD éducation #001
PDF à télécharger et à imprimer en A3 pour affichage

Retraites : combattre toute régression //

Le gouvernement programme une nouvelle attaque contre les retraites : poursuite de la loi Fillon, augmentation de la durée de cotisation jusqu’à 43 annuités, baisse des pensions et des salaires.

Il n’y a aucune raison d’accepter un quelconque recul. Le « problème du financement » des retraites est largement fictif et il s’agit avant tout d’une question de répartition des richesses : les plus riches n’ont jamais été aussi riches, les dividendes versés aux actionnaires explosent, les cadeaux au patronat se multiplient, les inégalités croissent.

Il nous faut construire la mobilisation la plus large. Pour les retraites, pour l’éducation comme pour le reste, le véritable changement dépend de nos mobilisations. La fédération SUD éducation appelle les personnels à se réunir en assemblée générale dès la rentrée et à participer massivement à la grève et aux manifestations public/privé du mardi 10 septembre, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de notre Union syndicale, Solidaires.

La grève et les manifestations du 10 septembre sont une première étape dans la construction d’un mouvement d’ensemble pour changer les rapports de force : par nos luttes, empêchons toute régression de nos droits, imposons l’abrogation des contre-réformes et la satisfaction de nos revendications, pour une autre école, une autre société.


Première rentrée de la refondation... //

Malgré quelques corrections, la politique scolaire du nouveau ministère est en continuité avec les précédentes. Elle poursuit l’école du socle commun et des compétences, l’adaptation de l’école au marché, la dégradation des conditions de travail des personnels, la territorialisation et la précarisation.

C’est la rentrée de la politique anti-immigrée de Valls pour nos élèves : « sans-papiers » absents parce que sorti-e-s de force du territoire, élèves à la rue après expulsion de leur logement, stigmatisé-e-s et traqué-e-s parce qu’ils ou elles sont Roms, Africain-e-s, Maghrébin-e-s...

C’est la rentrée chaotique de la réforme des rythmes du primaire. Une réforme bricolée, non financée, inégalitaire, imposée malgré l’opposition qu’elle a suscitée. Pour le périscolaire, les élèves seront souvent en sureffectifs, avec des personnels mis en difficulté, sans formation adaptée. Des mobilisations sont prévues. SUD éducation les soutient.

C’est la rentrée de l’adieu à la promesse des 60 000 postes. Moins de 10 000 créations sont annoncées pour 2014 dans l’éducation et le supérieur. Il en aurait fallu 14 000 par an pour tenir la promesse.

Les postes « créés » ne sont pas tous pourvus. Aux concours de 2013, 1 900 enseignant-e-s n’ont pas été recrutés. 14 % des postes « ouverts » dans le 2nd degré n’ont pas été pourvus. Des centaines de candidat-e-s au professorat des écoles ont été recalé-e-s par un zéro éliminatoire alors que leurs résultats étaient globalement bons...

La précarité se développe à tous les niveaux : refus de titulariser les précaires, Assistant de Prévention et de Sécurité, Emplois d’Avenir Professeur... L’effet d’annonce sur la « pérennisation des AVS » ne masque pas qu’il s’agit seulement, après 6 ans d’ultra-précarité en CDD, de leur accorder éventuellement un CDI de droit privé, et non de les titulariser sous statut de fonctionnaire. Cela ne masque pas plus que beaucoup d’AVS sont sous contrat aidé et ne sont pas concerné-e-s par la mesure.


Pour vous tenir au courant des luttes, de l’actualité syndicale, www.sudeducation.org