Le premier numéro de la note internationale mensuelle est sortie !

jeudi 6 novembre 2014

Elle a pour objet de faire le point sur les dossiers internationaux suivis par la Fédération Sud éducation, afin que chaque syndicat Sud éducation ait tous les éléments pour utiliser ces informations dans ses bulletins ou tracts, pour informer chaque syndiqué-e, pour s’intégrer à ce travail fédéral.
La Fédération Sud éducation a participé, du 08 au 11/08, aux rencontres nationales et internationales de l’Éducation au Brésil, organisées par CSP-Conlutas ayant l’ambition de rassembler les mouvements syndicaux et associatifs qui veulent s’unir pour riposter au « plan national d’éducation » adopté le 6 juin dernier par le Congrès national (Parlement).
À travers ce plan, le gouvernement du Parti des Travailleurs marque une étape importante dans la destruction de l’éducation publique. Le patronat a activement participé à sa mise au point et obtenu notamment que l’argent public puisse être abondamment utilisé pour financer les structures privées par des « chèques éducation » qui ne sont utilisables que dans les établissements privés.

« L’éducation n’est pas une marchandise », la même consigne des deux côtés de l’Atlantique.

Les besoins d’éducation publique au Brésil : 14 millions d’analphabètes absolu-es, 29,5 millions d’analphabètes fonctionnel-les ... mais tout ça n’est pas grave puisque le Brésil est « la 7ème puissance économique du monde » !
La campagne unitaire menée par les organisations présentes à Rio de Janeiro revendique que 10% du Produit Intérieur Brut brésilien soit consacré à l’éducation publique.

Réseau syndical international de solidarité et de luttes

Au-delà du Brésil, il y a urgence à construire au plan international la lutte pour la défense de l’éducation publique. Nous avions abordé ce sujet lors de la rencontre du Réseau européen des syndicats alternatifs et de base [1] en mars à Berlin et la réunion internationale de Rio nous a permis d’approfondir cette question, de faire le lien entre nos continents.
L’information sur nos grèves et mouvements revendicatifs, nos analyses, nos réflexions sur l’école émancipatrice que nous voulons, sont autant de moyens de lutte et de petites victoires qui construisent le nécessaire mouvement d’ensemble.


[1Le site du Réseau syndical international de solidarité et de luttes aura un onglet éducation que nous devrons alimenter régulièrement.