Les contrats aidés, des contrats qui foutent dans la merde !

Sud éducation Hauts-de-Seine
jeudi 9 janvier 2014

Dans le 92, une cinquantaine de personnels AVS ou EVS recrutée sous contrat aidé (CUI) n’a pas été rémunérée pendant 3 mois : les salaires de septembre, octobre et novembre ont été versés seulement le 5 décembre. Cette pratique est illégale et intolérable ! Alors que les salaires perçus sont déjà scandaleusement faibles (600-700 euros net), ils et elles ont dû faire face à une absence totale de salaire, les acomptes n’ayant pas été systématiques, occasionnant des situations personnelles extrêmement difficiles  : retards de loyers avec menace d’expulsion, découverts bancaires, impossibilité d’acheter leurs titres de transport pour pouvoir aller travailler, voire difficulté à se nourrir et obligation d’avoir recours au Secours Populaire ou aux Restos du Cœur.
L’administration se retranche derrière la complexité des dispositifs des contrats aidés qui nécessitent l’intervention de nombreux intermédiaires (Pôle-emploi, l’Agence de Services et de Paiement, établissements scolaires...).
À croire que le code du travail ne s’applique pas dans l’Éducation nationale !

Sud éducation 92 demandera la prise en charge intégrale des frais bancaires par l’administration et, avec l’intersyndicale, fera tout pour qu’à l’avenir toutes les payes soient faites en temps et en heure.