Mise en garde à vue de Jean-François Chazerans, professeur de philosophie à Poitiers, pour « apologie du terrorisme » : l’escalade judiciaire doit cesser !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 27 février 2015
vendredi 27 février 2015

Nous avons appris la mise en garde à vue, pendant huit heures éprouvantes, de notre collègue Jean-François Chazerans, professeur de philosophie à Poitiers, en vue d’une possible mise en examen pour « apologie du terrorisme ».

Il avait déjà été suspendu de ses fonctions, sur simple dénonciation de parents d’élèves, à partir des propos de leurs enfants.

Pourtant cet enseignant n’a fait que ce qui était demandé à tou-te-s : amener les élèves à réfléchir et à sortir de la simple émotion à la suite de l’attentat qui avait frappé le journal Charlie Hebdo, qui plus est avec des élèves de terminale, pendant un cours de philosophie.

La fédération SUD éducation condamne cette escalade judiciaire, totalement infondée et hors de toute proportion.

Nous exigeons que les poursuites cessent et nous demandons que la Ministre de l’éducation nationale intervienne pour apporter soutien et protection à notre collègue.

Nous appelons les personnels et la population à signer la pétition de solidarité avec Jean-François Chazerans.

Documents joints

Garde à vue de Jean-François Chazerans
Garde à vue de Jean-François Chazerans
Communiqué SUD éducation 27/02/2015