Moyens

SUD éducation continue à revendiquer des créations de postes à hauteur des besoins

Les créations de postes annoncées par la loi d’orientation nous semblaient très insuffisantes : avec la création annoncée de 54 000 postes pour le quinquennat, on était loin de combler les 80 000 suppressions sous Sarkozy, d’autant que seulement 34 000 équivalents temps plein (ETP) étaient destinés à l’enseignement scolaire.

Deux ans plus tard, le constat est limpide : les créations de postes sont absorbées par la hausse démographique et par les postes de stagiaires. On voit ce que cela donne aujourd’hui : des hausses d’effectifs, une remise en cause des projets et des dédoublements, toujours rien sur les RASED démantelés sous Sarkozy…

L’annonce des moyens pour la rentrée 2014 a sévèrement mis à l’épreuve la refondation Peillon : les collègues ne s’y sont pas trompés, en se mobilisant largement dans plusieurs départements à l’hiver 2014, soutenus par SUD éducation.

SUD éducation continue à revendiquer des créations de postes à hauteur des besoins pour assurer des conditions d’apprentissage convenables. Nous revendiquons ainsi des maxima d’élèves par classe (18 au collège, 16 en SEGPA…), des RASED complets, des écoles et établissements à taille humaine.