Non au flashball contre la jeunesse en colère !

Communiqué de SUD Éducation 94 et de SOLIDAIRES 94
mardi 28 novembre 2017

SUD-Éducation 94 et l’Union Départementale syndicale SOLIDAIRES 94 font part de leur indignation face aux événements survenus vendredi 24 novembre devant le lycée Gustave Eiffel à Cachan. En effet, alors que des lycéens et lycéennes manifestaient pour dénoncer la mise en esclavage de migrants africains en Libye, la police est intervenue brutalement pour disperser le rassemblement. La police a tiré au flashball à plusieurs reprises, blessant une lycéenne à l’œil. On a appris samedi que la lycéenne a perdu définitivement l’usage de son œil.

Ces événements nous révoltent à double titre. D’abord, cela illustre une fois de plus la répression systématique que subit la jeunesse des quartiers populaires de la part des forces de police dès qu’elle ose élever la voix, même pour une cause aussi universelle que la lutte contre l’esclavage. De plus, cela démontre, encore une fois, l’urgence d’interdire l’usage de cette arme destructrice qu’est le flashball, arme qui a déjà provoqué la mutilation de centaines de personnes à travers le pays.

SUD-Éducation 94 et l’Union Départementale syndicale SOLIDAIRES 94 tiennent à exprimer leur soutien à la lycéenne blessée, et plus largement à tous les lycéens et lycéennes mobilisés du lycée Gustave Eiffel.

À Créteil, le 26 novembre 2017

PDF - 80.4 ko