Non au traité européen d’austérité - tou·te·s à Paris le 30 septembre !

Appel de la fédération SUD éducation
lundi 24 septembre 2012

Le gouvernement veut faire adopter en urgence le Pacte budgétaire négocié par Sarkozy et Merkel. Ce traité conduirait à des politiques d’austérité partout en Europe. Les conséquences seraient désastreuses pour les services publics, les solidarités, les droits sociaux et les salaires. Le service public d’éducation et ses personnels ne seront pas épargnés. Seule la lutte peut modifier le rapport de force. Un cadre unitaire large appelle à une manifestation nationale le 30/09. C’est l’occasion de lancer un processus de mobilisation pour refuser l’austérité et imposer des alternatives.

François Hollande veut faire croire que son engagement de renégocier le Pacte budgétaire européen a été respecté, alors que rien n’a été modifié. Officiellement appelé traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), il reste totalement inacceptable. Il institutionnalise les politiques d’austérité qui mènent tous les pays européens à la récession. Il impose de ne pas dépasser un déficit de 0,5 %, et des sanctions automatiques pour les États qui ne respecteraient pas cet impératif néolibéral.

Son adoption servirait de prétexte au gouvernement pour justifier des politiques d’austérité par des coupes massives dans les dépenses publiques (protection sociale, services publics), la destruction des droits sociaux et l’aggravation du chômage, de la pauvreté et des inégalités. Il serait utilisé comme alibi pour revenir sur les quelques promesses « sociales » du candidat Hollande. De toutes parts, on laisse déjà entendre que « la dégradation de la situation économique » pourrait amener à ne pas tenir l’engagement de recréer les 60000 postes annoncés dans l’Éducation Nationale, alors qu’il ne s’agit déjà que de redéploiement d’autres secteurs publics.

Imposés au nom du poids des dettes publiques, ce traité et ces politiques augmenteraient au bout du compte les déficits faute de recettes fiscales. Il faut stopper cette spirale dépressive qui ne peut que mener à une austérité et à des reculs sociaux sans fin, et faire le lit des forces d’extrême droite. Seule la mobilisation permettra de changer les rapports de force pour imposer des alternatives.


La fédération SUD éducation, avec l’Union syndicale Solidaires et le collectif unitaire contre le Pacte budgétaire européen qui regroupe associations, syndicats et partis politiques de gauche, appelle les salarié-e-s, les retraité-e-s, les chômeurs/euses, à se mobiliser et à manifester.

La fédération SUD éducation :

- refuse la ratification du pacte budgétaire européen
et les politiques d’austérité ;

- revendique l’annulation de la dette publique
et une tout autre répartition des richesses ;

- invite à renforcer les cadres unitaires de mobilisation ;

- appelle à manifester à Paris le 30 septembre ;


Informations sur le site de la campagne unitaire

Rendez-vous des transports collectifs dans la rubrique « Agir », sous-rubrique « Transports militants pour la manif »

Documents joints

Non au traité européen d'austérité - Tou-te-s à (...)
Non au traité européen d'austérité - Tou-te-s à (...)
Appel de la fédération SUD éducation
Non à l'austérité permanente Refusons le Pacte (...)
Non à l'austérité permanente Refusons le Pacte (...)
Déclaration de la campagne unitaire

Navigation

Mots-clés de l'article

Sur le Web