Pas de banquier-e dans nos classes !

Communiqué de la fédération SUD éducation
mardi 28 mars 2017

L’opération nationale « J’invite un banquier dans ma classe » est initiée par la Fédération Bancaire Française dans le cadre de la « Semaine européenne de l’argent », avec le soutien de l’Education nationale. Elle vise à placer des élèves de CM1 ou CM2 « dans des situations de la vie où ils doivent faire des choix concernant l’argent et leurs premiers achats. » Il s’agirait donc, pour eux, via un jeu d’éducation financière, de donner à l’élève « les clés d’une maîtrise responsable de son budget ».

SUD éducation vous invite pour sa part à participer à l’opération « Je n’invite pas de banquier-e dans ma classe »… Nous nous indignons que l’on puisse parler de « budget » qu’il faudrait « maîtriser » pour des enfants de 9 à 11 ans. Et que feront les enfants qui n’ont pas de « budget » ? Seront-ils et elles « hors jeu » ?

Le Ministère de l’éducation nationale dévoie une nouvelle fois le service public d’éducation et l’instrumentalise au profit d’intérêts privés. On réduit ainsi les jeunes élèves à des consommateurs et consommatrices en puissance, manipulables à merci puisqu’il est question de diriger leurs choix concernant leur argent par le biais d’une activité dite « ludo-pédagogique ».

PNG - 81.5 ko

Éduquer, ce n’est pas conforter les hiérarchies et l’ordre social.
Les valeurs portées par SUD éducation sont à l’opposé de celles de l’école-capitaliste.

L’école doit être un outil d’émancipation des êtres humains et non de leur soumission à la finance et à la marchandisation généralisée.

L’école n’est pas une entreprise, l’éducation n’est pas une marchandise !

Documents joints

Pas de banquier-e
Pas de banquier-e