Pétition Personnels Précaires non-enseignants

jeudi 6 décembre 2007
mis à jour vendredi 10 avril 2015

Des dizaines de milliers de personnes en contrat précaire s’investissent dans les établissements scolaires auprès des enseignants et tracent les contours de nouveaux métiers indispensables. Leurs points communs : des salaires indignes, aucune formation qualifiante et rémunérée, pas d’embauche…

Dans les écoles, collèges ou lycées, des personnels non-enseignants travaillent pour effectuer une multitude de tâches : gestion d’une BCD, aide au CDI, maintenance informatique, aide individuelle aux handicapés, soutien scolaire, entretien des locaux, restauration, accueil, secrétariat, animation, accompagnement des actions pédagogiques… Les missions qu’ils remplissent sont indispensables au bon fonctionnement des établissements scolaires. Nous avons tous intérêt à ce que ces missions continuent à être assurées par des personnels avec un vrai statut et rémunérés correctement.

Mais leur point commun est d’avoir été embauchés en contrat précaire : CAE (Contrat d’accompagnement à l’emploi), Contrat d’Avenir, Assistant d’Education...

Ces personnels sont sous-payés, en temps partiel imposé, avec parfois un temps de travail annualisé et des horaires aléatoires. Mais le pire reste le manque cruel de perspectives d’avenir : Aucune embauche n’est prévue à la fin de ces contrats.

Ceux qui sont encore étudiants peuvent espérer que des portes s’ouvriront s’ils réussissent les diplômes qu’ils préparent. Mais pour la majorité, ce sera le retour à la case départ du chômage. Aucune formation qualifiante n’est proposée par l’Education Nationale, qui n’a prévu aucun budget pour former ces personnels. L’administration a néanmoins prévu de remplacer une partie des personnes qui ont pu s’adapter à leur poste, par de nouveaux contrats précaires qu’elle pourra continuer à sous-payer !

C’est pourquoi nous demandons aux collègues enseignants de venir soutenir dans leur lutte les travailleurs précaires pour refuser la politique de précarisation de l’Education Nationale !

Nous revendiquons pour tous un vrai contrat, un vrai salaire, de vraies formations et aucun licenciement.

Sur le Web