Pétition contre les heures supplémentaires/complémentaires

Nous ne ferons pas d’heures sup
vendredi 3 juillet 2009
mis à jour vendredi 3 juillet 2009

Dans de nombreux établissements, du collège à l’Université, le nombre d’heures supplémentaires est tel qu’il dispense l’Administration de créer des demi-postes, voire des postes entiers de titulaires.

D’après la commission des finances, on dénombrait en 2007 près de 3 000 000 d’heures supplémentaires pour les seuls enseignants de l’enseignement supérieur, en augmentation de 5,2% par rapport à 2006. Ceci équivaut à 15 000 équivalents temps plein enseignants-chercheurs sur un total de 57000, soit plus de 25%.

Dans les universités, le recours aux heures supplémentaires (dénommées à tort « complémentaires ») est à présent inscrit dans les réformes : plan « réussite en licence », « enseignants-référents ». Dans une interview au journal Metro du 3 juin 2009, Valérie Pecresse déclarait : « Je me place dans une logique d’heures supplémentaires, d’optimisation des moyens, de mobilisation des ressources plutôt que dans une logique de création d’emplois ».

L’idéologie libérale tend à rendre l’universitaire responsable si un enseignement ne peut être effectué par manque de postes de titulaires. Pourtant, les politiques gouvernementales sont l’unique responsable de cette situation (non remplacement d’un fonctionnaire sur deux ; faible encadrement BIATOSS et enseignants-chercheurs).

En même temps, il y a tout lieu de penser que le décret sur la modulation des services des enseignants-chercheurs adopté le 22 avril 2009 permettra d’intégrer ces heures au temps de service normal, sans rémunération supplémentaire. Dans l’immédiat, les heures de TP seront comptabilisées 2/3 de TD au-delà du temps de service statutaire.

C’est pourquoi nous devons commencer par refuser lesdites heures et ensuite agir fermement pour qu’elles soient converties en heures statutaires, et ce, malgré le leitmotiv des instances supérieures, qui répètent en boucle l’impossibilité de changer la situation.

Refuser les heures supplémentaires, c’est opter pour une augmentation du nombre de postes aux concours et pour la création de postes de titulaires. C’est aussi ne pas accepter cette contradiction qui consiste à former de futurs enseignants-chercheurs que nous empêcherons -une fois qualifiés- de travailler, en monopolisant les heures supplémentaires qui devraient être réparties. De plus, les heures supplémentaires sont incompatibles avec la bonne réalisation des missions qui nous sont confiées car elles sont nécessairement effectuées sur le temps imparti à la recherche.

Le partage et la solidarité doivent se traduire par des actes, c’est pourquoi, nous nous engageons à refuser les heures supplémentaires non obligatoires et à agir collectivement pour permettre leur transformation en postes de titulaires.

Signatures :  144

Date Nom Profession Ville
Juillet 2010 Education retraité Paris
Avril 2010 Del Bano, Denys AE lycée faisant office d'administrateur réseau 546 €/mois Limoux
Décembre 2009 MICHAUD Bernard Administrateur de programmes, mastères spécialisés, inter-entreprises. CNAM/IIM PARIS
Novembre 2009 tessereau mireille institutrice 83400 hyères
Octobre 2009 TOLLE Florian Maître de conférences Besançon
Octobre 2009 ROUX Nicole MCF Brest
Septembre 2009 Monte Michèle mcf Toulon
Septembre 2009 Quoniam Luc Professeur des Universités Université du Sud Toulon-Var
Septembre 2009 Stefan NEUWIRTH enseignant-chercheur Besançon
Septembre 2009 DHAUSSY Séverine CPE spip.php?page=article&id_article=97424
Septembre 2009 LALOI, Maryse Maître de conférences Poitiers
Septembre 2009 Jessie Françoise enseignante Chaumot
Septembre 2009 Demonchy Sylvain enseignant besançon
Septembre 2009 Pret dimitri MCF poitiers
Septembre 2009 ELLENA Laurence maître de conférences Poitiers
Septembre 2009 BERTHOMIER Michel PRAG Poitiers
Septembre 2009 FISCHER, Karin Enseignante-chercheuse Orléans
Septembre 2009 yeganefar, nima maitre de conférence poitiers
Septembre 2009 david pascal maitre de conferences paris
Août 2009 POISOT, Timothée Doctorant – Moniteur Montpellier
Août 2009 françois enseignante niort
Août 2009 NASSOY Jérôme Enseignant Lille
Août 2009 DUPIN Frédéric prof 2nd degré Toulouse
Août 2009 Leyrat Jacques Ingénieur de recherche Caen
Août 2009 UHEL Mathieu ATER Caen
Août 2009 BERNET Fabien enseignant La Chaloupe Saint Leu
Août 2009 AUTRET Herve Technicien Legé
Août 2009 DAS NEVES luis enseignant SUD éducation 974 enseignant La Possession
Août 2009 Belabbes, Daniel Assistant comptable Audincourt
Août 2009 PERREL Guillaume enseignant Caluire
Août 2009 Bouziane Samira stagiaire en D.A.E.U Paris
Août 2009 GUINCHARD Sylvie Bibliothécaire besançon
Juillet 2009 Lopparelli Harold ATER Paris
Juillet 2009 MAGNERON, Bernard Maître de conférences Villetaneuse
Juillet 2009 Bourdin Vincent Les chercheurs aussi doivent refuser toute augmentation de leur charge d'enseignement et tout faire pour la réduire. Orsay
Juillet 2009 galliano eve salariée du privé Nice
Juillet 2009 Bernardot Nicolet Enseignante FLE/ PRCE Besançon
Juillet 2009 LAVAULT, Christian professeur universités Villetaneuse
Juillet 2009 BERTRAND Christine maître de conférences Paris
Juillet 2009 PIDANCET Laurent secrétaire administratif DIJON

Navigation

Mots-clés de l'article