Précarité

Arrêt du recours à la précarité, titularisation sans condition de tou-te-s les précaires.

La multiplication des contrats précaires dans l’éducation nationale (enseignant-e-s contractuel-le-s, AED, CUI-CAE…) implique pour les salarié-e-s concerné-e-s des conditions de travail intolérables.

Mais c’est également un enjeu majeur pour tout le service public d’éducation : la multiplication des contrats précaires est une attaque contre le statut de fonctionnaire, fragilise la cohésion des équipes et crée des discontinuités dans le service public.

Les récentes mesures prétendant limiter la précarité sont de la poudre aux yeux (loi Sauvadet de « résorption de la précarité dans la fonction publique », décret récent remplaçant les AVS par les AESH – Accompagnant-e-s d’élèves en situation de handicap).

Pour défendre le service public, la seule solution est l’arrêt du recours à la précarité. Et pour que celui-ci soit effectif, nous revendiquons la titularisation sans condition de concours ni de nationalité de tou-te-s les précaires.