Profession de foi pour les professeur-e-s des écoles et les instituteurs-trices

Pour une école bienveillante à l’égard des enfants qui respecte les conditions de travail des enseignant-e-s, votez SUD éducation

PDF - 891.9 ko
Profession de foi PE et instit.

➜ De réels moyens pour un service public d’éducation
- Pour la création de postes en nombre suffisant.
- Pour la défense de l’enseignement public et laïque.
- Pour une prise en charge de la difficulté scolaire par l’éducation nationale sur le temps de classe.
- Pour des réseaux d’aide complets partout.
- Pour une école revendiquant et assurant les droits à l’égalité filles-garçons et luttant contre toutes les formes de discrimination.

➜ Une véritable formation initiale et continue
- Pour l’arrêt immédiat de M@gistère, inepte sur le fond, infantilisant sur la forme.
- Pour une formation continue de qualité, au choix de l’enseignant-e et sur le temps de travail.
- Pour un recrutement après la licence puis une formation de deux ans rémunérée dans les instituts de formations dédiés.

➜ Les élèves méritent mieux !
- Une réduction des effectifs par classe.
- Des programmes favorisant l’expérimentation, l’esprit critique et la coopération.
- Une évaluation au service des apprentissages.
- Une organisation de l’école qui respecte les rythmes de l’enfant et donc une autre réforme des rythmes.
- Un financement équitable des écoles sur tout le territoire.

➜ Conditions de travail dégradées et souffrance dans les écoles
- Pour une véritable médecine de prévention.
- Pour la création de CHSCT de circonscription pour une véritable prise en compte des conditions de travail.
- Pour le respect des droits syndicaux.
- Pour la différenciation du temps de travail des PE devant élèves du temps d’enseignement pour les élèves (pour un service de 18 h devant élèves + 6 h de concertation).

➜ Les conséquences néfastes de la réforme des rythmes et ce que nous exigeons
- Face à la mainmise de plus en plus importante des collectivités territoriales sur les écoles, établissons les prérogatives du conseil des maître-sse-s et du conseil d’école.
- Devant les inégalités territoriales accrues pour les élèves, nous exigeons un retour au financement par l’État des projets éducatifs et culturels.
- Refusons les dépassements de service avec récupération - l’annualisation de notre temps de travail - pour imposer le respect des horaires maxima conformément au statut des PE.

SUD éducation revendique dans l’immédiat, l’arrêt des suppressions de postes, le rétablissement des postes supprimés et une réduction du nombre d’élèves par classe.
Mobilité, flexibilité, polyvalence imposées ! Non à l’alourdissement des tâches administratives au détriment de la pédagogie. Nous demandons la mise en place de temps de concertation inclus dans nos services.
SUD Éducation exige le retrait des décrets « Peillon » et « Hamon », et réaffirme qu’il faut une autre réforme des rythmes scolaires, ambitieuse et dégagée des lobbies touristiques et économiques.

Nos revendications

➜ L’amélioration des conditions de travail.

➜ La diminution des effectifs par classe.

➜ Des moyens pour une école émancipatrice et solidaire, qui respecte le rythme des enfants.

➜ La restitution des postes supprimés.

➜ La titularisation de tou-te-s les précaires.

➜ L’arrêt de toute pression institutionnelle.

➜ Aucune annualisation du temps de travail.

➜ Une formation initiale et continue de qualité.

Élections professionnelles du 27 novembre au 4 décembre 2014
Votez SUD éducation

Un syndicat qui lutte au quotidien
Un syndicat qui défend toutes et tous les salarié-e-s
Un syndicat pour un service public laïque
Un syndicat pour une école égalitaire et émancipatrice
Un syndicat Solidaire, Unitaire et Démocratique dans son projet et ses pratiques

Pour un enseignement pluriculturel pour toutes et des conditions de travail améliorées, il faut des élu-e-s SUD Éducation !