Profession de foi pour les personnels exerçant des missions de surveillance (AED/AP).

Pour une véritable reconnaissance de nos missions et l’arrêt de la précarité des personnels de vie scolaire, votez SUD éducation

PDF - 938.4 ko
Profession de foi AED/AP

➜ Des droits à faire respecter

- Des contrats d’AED/AP en priorité destinés à des étudiant-e-s, recruté-e-s sur critères sociaux.
- La généralisation des contrats de 3 ans et la possibilité de choisir entre des contrats de un, deux ou trois ans.
- L’octroi obligatoire du crédit d’heures pour formation.
- Des emplois du temps aménagés permettant la poursuite des études.
- Une reconnaissance de notre rôle éducatif pour sortir d’une vision policière du rapport à l’élève.
- Le respect des droits syndicaux (participation aux heures d’info et aux stages de formation syndicale).
- Le respect des autorisations d’absences pour les examens et concours sans compensation de service.

En application de la loi Le Pors, le statut de fonctionnaire doit rester la norme pour des missions pérennes ! Revendiquons le statut de fonctionnaire pour toutes et tous.

➜ Des droits à conquérir

- Une réduction du temps de travail pour permettre l’emploi de nouveaux personnels et lutter contre le chômage, et pour améliorer nos conditions de travail et de vie.
- La revalorisation des salaires : un salaire décent qui n’oblige pas à cumuler d’autres emplois.
- La mise en place de la prime ZEP pour toutes et tous.
- L’accès à une formation réelle liée aux missions et aux missions définies par le contrat (notamment "secouriste sauveteur au travail").
- Un recrutement académique réduisant la subordination à l’arbitraire des chefs d’établissements et les recrutements de "copinage".
- Le droit à mutation comme pour les enseignant-e-s, avec des barèmes transparents, vérifiés en commissions paritaires.
- Notre inclusion pleine et entière au sein des équipes pédagogiques.
- Le remboursement des frais de transport et la gratuité des repas pris sur le temps de travail.

➜ A terme, l’arrêt de la précarité des personnels de vie scolaire passe par :

- Le recrutement d’éducateurs et éducatrices en établissement scolaire sur des missions relevant d’éducation, de surveillance, de mise en place de projets pédagogiques, d’aide individualisée...

- Et pour les AED déjà en poste :
Pour ceux qui le souhaitent, une titularisation sur ces postes d’éducateurs et éducatrices suivie d’une formation rémunérée de 2 ans.
Pour ceux qui ne le souhaitent pas, SUD éducation revendique un salaire socialisé pour les étudiant-e-s, ce qui doit permettre une poursuite d’études

- Des débouchés professionnels : pour les AED déjà en poste, ouverture de tous les concours de l’Éducation nationale et la reconnaissance de l’expérience professionnelle et des compétences acquises (VAE).

Nos revendications

➜ L’amélioration des conditions de travail

➜ Une importante revalorisation salariale

➜ Contre les pressions hiérarchiques exercées sur des personnels fragilisé-e-s

➜ La fin des temps partiels imposés

➜ La titularisation de tou-te-s les précaires

➜ Pour que les représentant-e-s des personnels en CCP aient les mêmes droits que les représentant-e-s des titulaires

➜ Pour une vraie formation avant la prise de poste

Élections professionnelles du 27 novembre au 4 décembre 2014
Votez SUD éducation

Un syndicat qui lutte au quotidien
Un syndicat qui défend toutes et tous les salarié-e-s
Un syndicat pour un service public laïque
Un syndicat pour une école égalitaire et émancipatrice
Un syndicat Solidaire, Unitaire et Démocratique dans son projet et ses pratiques

Pour un enseignement pluriculturel pour toutes et des conditions de travail améliorées, il faut des élu-e-s SUD Éducation !