Pronote et la pub

mardi 21 mars 2017

Le logiciel de vie scolaire Pronote, développé par l’entreprise Index Education, est massivement utilisé au sein des établissements du second degré. En janvier 2017, une publicité directe pour un musée national est apparue sur la page de connexion, même lorsque l’utilisateur-rice dispose d’un bloqueur de publicité. Le logiciel déguise déjà depuis longtemps une publicité pour un éditeur de manuels scolaires, sous la forme de QCM prêts à l’emploi.
Ces pratiques transgressent le principe de neutralité de l’école et des services qu’elle propose (art L511-2 du Code de l’éducation). Elles contreviennent aussi aux diverses circulaires qui interdisent la publicité à l’école et qui sont synthétisées dans celle du 28 mars 2001. Tout cela ne serait pas possible si l’État et les collectivités territoriales développaient leurs propres outils, fondés sur des logiciels libres, au service de l’intérêt général.
Sud éducation demande la suppression de toute publicité, directe ou déguisée, sur Pronote et les services associés. Nous demandons qu’un rappel à la loi soit fait à Index Éducation. Nous demandons un investissement public pour le développement de logiciels libres, au service de l’intérêt général et respectueux du principe de neutralité et de pluralisme.
Alors que le Livret scolaire unique numérique se met en place avec tous les dangers que cela implique [1], nous appelons enfin à une réflexion collective, dans chaque école et chaque établissement, sur l’utilisation des ressources informatiques, présentée comme une évidence ou un progrès, sans aucun recul critique, notamment sur les risques de fichage ou le droit à l’oubli.


[1Voir à ce sujet notre communiqué : www.sudeducation.org/Contre-le-livret-scolaire.html