Rassemblement mercredi 2 juillet pour faire entendre notre exigence d’une école luttant contre le sexisme et les LGBTphobies…

14h30, devant le Ministère de l’Education Nationale
vendredi 27 juin 2014
mis à jour mardi 1er juillet 2014

Pour ne pas laisser le terrain aux réactionnaires et cautionner les reculs du gouvernement…

Pour faire entendre notre exigence d’une école luttant contre le sexisme et les LGBTphobies…

Mercredi 25 juin, à l’appel du Collectif Copie, énième groupuscule réactionnaire, un sit-in a eu lieu devant le rectorat de Créteil, contre « l’idéologie du genre », contre « les interventions extérieures qui interfèrent sur l’éducation privée et familiale », contre « l’instrumentalisation d’outils de communication comme la ligne Azur ». Un contre-rassemblement intersyndical (Sud Education, CGT, FSU + LDH) a été organisé, autour des slogans « Non au sexisme et à l’homophobie – Oui à l’égalité », « Ligne Azur supprimée – Jeunes LGBT en danger ».

Parallèlement, se multiplient les signes de recul de la part du ministère de l’Education Nationale et du gouvernement quant à la lutte contre les stéréotypes sexistes, homophobes et transphobes, donnant toujours un peu plus de gages au lobbying haineux des réactionnaires :

Le terme « genre » a été soigneusement rayé de tous les textes officiels, et certains ouvrages de littérature jeunesse ont été enlevés des recommandations officielles
Des rdv avec les associations LGBT ont été annulés (tandis que la Manif pour Tous était reçue sans complexe)

La campagne d’affichage dans les établissements scolaires relayant vers le dispositif Ligne Azur a été repoussée

Les ABCD de l’égalité, dispositif pour déconstruire les stéréotypes sexistes et homophobes, sont mis en question et menacés de ne pas être reconduits, sous prétexte de faire de la « médecine douce » sur ces questions (B. Hamon dans l’Express)

Tous ces reculs sont inacceptables, et nourrissent l’avancée des forces réactionnaires. Par ces reculs, ce gouvernement qui se dit progressiste fait le jeu des discriminations :

  • Faire disparaître le terme de genre, c’est donner raison aux réactionnaires, alors que ce concept met à jour les inégalités sexistes, permet de les penser, et partant, de les combattre
  • Ne pas faire campagne sur la ligne Azur, et marquer sa distance à l’égard des associations LGBT intervenant en milieu scolaire, c’est laisser seul-e-s face à l’homophobie tou-te-s les jeunes collégien-ne-s et lycéen-ne-s LGBT et prendre le risque de voir encore croître le nombre de suicides au sein d’une population beaucoup plus touchée que d’autres jeunes par cette dramatique extrémité
  • Ne pas reconduire et étendre les ABCD de l’égalité, ne pas donner les moyens aux enseignant-e-s de se former pour déjouer les stéréotypes sexistes et homophobes, c’est entériner la perpétuation de ces stéréotypes, et avec eux discriminations et inégalités qui leur sont liées.

Pour ne pas laisser le terrain aux réactionnaires et cautionner les reculs du gouvernement…

Pour faire entendre notre exigence d’une école luttant contre le sexisme et les LGBTphobies…

RDV Mercredi 2 juillet, 14h30, devant le Ministère de l’Education Nationale, pour faire entendre les droits des femmes et des LGBT

D’autres appels, initiatives, et organisations convergeront au même moment sur cette même thématique.

Signataires : Fédération Sud Education, FIDL, Djendeur Terroristas, FièrEs


Appel du collectif pour les ABCD de l’égalité

Collectif pour les ABCD de l’égalité : il faut continuer !

M. Hamon, généralisez les ABCD de l’égalité !

Nous, associations de promotion de l’égalité femmes-hommes, association de parents d’élèves, syndicats des personnels de l’Éducation nationale, d’étudiant-es et de lycéen-nes, associations de lutte contre les LGBTphobies, attendons de pied ferme l’annonce de la généralisation du dispositif des « ABCD de l’égalité », à la veille des déclarations de Benoît Hamon sur le sujet.
- Nous voulons la généralisation des ABCD parce qu’ils sont efficaces !
- Nous voulons la généralisation des ABCD car le bilan des 30 ans de politiques publiques d’éducation à l’égalité est insuffisant et qu’il y a urgence à agir !
- Nous voulons la généralisation des ABCD parce que nous attendons depuis trop longtemps une légitimité institutionnelle et perdons patience !
- Nous voulons la généralisation des ABCD parce que renoncer aux engagements est désastreux pour la démocratie et qu’il en va du bien-être des enfants.
- Nous voulons la généralisation des ABCD parce que ce dispositif est innovant. Il est salutaire. Et il a fait ses preuves sur le terrain.

Le Collectif pour les ABCD de l’égalité appelle à :
- se rassembler mercredi 2 juillet, à 14h30 devant le Ministère de l’éducation nationale
- signer massivement la pétition : http://change.org/generalisation-abcd

Pour rappel : associations signataires de la tribune « M. Hamon généralisez les ABCD de l’égalité » Osez le féminisme !, Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire et universitaire (regroupant FCPE, Fep-CFDT, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT, Sud éducation, UNEF, FIDL, UNL), InterLGBT , ARGEF (Association de Recherche pour le Genre en Education et Formation), ANEF (Association nationale des études féministes), Femmes Ingénieurs, Femmes & Sciences, Femmes et mathématiques, Institut Emilie du Châtelet pour le développement et la diffusion des études sur les femmes, le sexe et le genre, Collectif « Genre, recherche, éducation », équipe genre & éducation, ESPé UT2, Centre EPS et Société, Les Féministes en Mouvement, Association FIT, une femme, un toit, l’Assemblée des femmes , Fédération Nationale Solidarité Femmes, Le Planning Familial (MFPF), Association Du côté des Femmes, Les Enfants d’Arc en Ciel - l’asso, Centre LGBT Paris-Île-De-France, le Long Yang Club - Paris, Collectif National Droits des Femmes, Collectif Féministe Contre le Viol, CRIFIP et Le monde à Travers un Regard, Libres MarianneS, Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir, Féminisme et Géopolitique, FièrEs, Réussir l’égalité femmes-hommes, Adéquations, ANEF, Mouvement jeunes femmes, Mémoire Traumatique et Victimologie, Association Du Côté des Femmes, Stop Harcèlement de Rue...