Répression d’une documentaliste en Seine et Marne

mercredi 28 mars 2007
mis à jour dimanche 1er avril 2007

Pétition des syndicats de l’académie de Créteil SNES, SUD, SNFOLC, SGEN, CGT Educ’Action, SUNDEP, FSU...

Mme Marie-Dominique FRONTINI, une collègue documentaliste au lycée Lino Ventura d’Ozoir la Ferrière (77) a été frappée d’une mesure disciplinaire du premier groupe, un
avertissement. Quelle « faute » notre collègue a-t-elle commise ?

Membre active du Réseau Education Sans Frontière dans le 77, elle et d’autres collègues du lycée Lino Ventura avaient souhaité organiser une réunion de soutien à une élève menacée d’expulsion au CDI. La proviseure ayant refusé que cette réunion ait lieu au CDI, les collègues l’avaient finalement tenue à l’extérieur de l’établissement, sur le parking. Après rapport du Chef d’établissement, Marie-Dominique Frontini a finalement
reçu cette sanction avec pour motif : « a organisé le 10 octobre une réunion au CDI (souligné par nous), alors qu’elle n’y était pas autorisée. »

Cette mesure nous paraît doublement injuste :
- Le motif ne correspond pas à la réalité des faits et ne vise qu’un seul des collègues organisateurs de cette réunion.
- La sanction, et c’est ce qui nous semble le plus grave, nous paraît dirigée en fait contre une activité syndicale essentielle en cette période, la défense de nos élèves
menacés d’expulsion par les lois Sarkozy.

Nous condamnons donc cette sanction qui, au-delà de notre collègue, vise l’activité de RESF dans son ensemble et nous demandons qu’elle soit levée.

La pétition peut être signée en ligne sur le site du Réseau Education Sans Frontières, sans oublier la pétition pour Fatoumia, élève dans le lycée de notre collègue, qui risque l’expulsion : pétition "Des papiers pour Fatoumia".

La pétition peut aussi être téléchargée ci-dessous et renvoyée à
Sud Education Créteil
11/13 rue des archives
94010 Créteil Cedex

PDF - 9.9 ko
Pétition intersyndicale

Navigation