SUD éducation est un syndicat intercatégoriel

dimanche 1er juillet 2012
mis à jour vendredi 5 octobre 2012

Texte adopté au Vème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation
du 4 au 8 mai 2009 à Cherbourg

SUD éducation est un syndicat intercatégoriel

Les statuts de la Fédération l’affirment sans ambiguïté. Notre syndicat se doit d’être un syndicat généraliste de l’éducation qui a pour mission de syndiquer tous les personnels qui interviennent dans le secteur de l’éducation, de la culture et de la recherche, quel que soit :
- leur lieu de travail (école, établissement, université du secteur public ou privé, les services ministériels, académiques),
- leur fonction (enseignants, administratifs ou ouvriers à l’exclusion des personnels d’autorité),
- leur statut,
- leur patron (l’état, une collectivité territoriale, une entreprise privée),
- ou leur situation au regard de l’emploi (titulaires, en
CDI, précaires ou chômeurs).

SUD éducation se doit de rester un syndicat intercatégoriel

Le champ de syndicalisation de notre syndicat ne doit pas se conformer aux cloisonnements catégoriels que l’état, les collectivités territoriales et les patrons des entreprises privées tentent de nous imposer en impulsant la contre-réforme dans l’Éducation et les services publics ?

Le monde salarié, soumis à l’individualisme, est aujourd’hui profondément divisé. La diversité des statuts et la multi- plication des contrats, la disparité des salaires, la casse et la privatisation des services publics se conjuguent avec l’isolement grandissant des salariés souvent précaires, quasiment sans droit réels et massivement inorganisés. Il nous revient de penser notre activité syndicale au regard des nécessités du combat contre ceux qui précisément tentent de nous diviser en cherchant à nous enfermer dans le corporatisme.

Dans l’éducation, les Tos, dont le sort est scellé depuis 2003 par la mise en œuvre de la loi de décentralisation, ont perdu leur statut de fonctionnaires d’état et par la même, leur droit à mutation, les congés qu’ils avaient dans la fonction publique, ils ne sont plus titulaires de leur poste et leur gestion professionnelle varie d’une collectivité territoriale à une autre. L’exercice du droit syndical est aussi rendu plus difficile alors qu’ils sont exposés à la privatisation des services.

La décentralisation ouvre une voie royale à la poursuite de la privatisation de l’École déjà engagée dans les services généraux (restauration, maintenance, nettoyage) des écoles, des établissements et des administrations (IA, rectorats, ministère).

Aujourd’hui, d’autres personnels du secteur de l’éducation sont aspirés dans cette spirale de la contre réforme... Les statuts sont bouleversés avec pour conséquences l’atomisation, l’individualisation de personnels dont nous ne savons parfois plus qui sont leurs employeurs (dans les Greta par exemple) et la précarisation est massive.

C’est dans ces conditions qu’il est nécessaire de réaffirmer la syndicalisation à SUD éducation de tous les personnels de l’éducation y compris ceux embauchés par les collectivités territoriales (mairie, département, région) ou le privé.

Sinon, dans un avenir proche, si rien n’est fait, des Cop, des psychologues scolaires, des personnels administratifs, avant l’ensemble des enseignants contractualisés par voie de mastérisation, seront aussi les victimes de la décentralisation/privati- sation généralisée.

Le projet que nous devons défendre à SUD éducation, c’est d’organiser les travailleurs dans un même secteur, sur un même lieu de travail en dépit des différences de statuts et d’employeurs des uns et des autres (même lieu de travail = même syndicat). De là découlent les rapports de forces au quotidien qui deviennent de plus en plus tendus. Il est néanmoins important de présenter face à l’employeur territorial un front de syndicats de Solidaires unifié.

Face au morcellement des responsabilités, à l’affaiblissement des droits syndicaux (SMA ...) et à la diversité des statuts dans l’éducation, un même syndicat pour tous les travailleurs sur un même lieu de travail est d’autant plus indispensable pour faire face à l’autonomie grandissante des établissements de la maternelle à l’université (et que viennent consacrer les EPEP, les EPLE et la LRU), au pouvoir hiérarchique qui se renforce, à une certaine opacité des règles de gouvernance des établissements et surtout au développement de la précarité.

Il est évident que nous avons à conduire un travail commun avec d’autres syndicats SUD (AP-HP, cheminots, collectivités territoriales…), parfois nous pouvons nous engager dans des démarches communes en direction des travailleurs, c’est même incontournable. On peut aussi faire des listes communes mais pour cela encore faut-il que tout soit clair à la base et que cela s’appuie sur une réelle existence syndicale et une volonté de construire un outil commun au service des personnels et de la lutte. Le fait d’être un syndicat généraliste de l’éducation, donc intercatégoriel, nous inscrit aussi dans une logique interprofessionnelle.

La Fédération SUD éducation invite ses syndicats à travailler quand cela est possible, dans le respect de leur autonomie, avec les syndicats SUD Collectivités Territoriales :
- En proposant aux personnels travaillant dans les établissements scolaires, mais dont l’employeur est une collectivité territoriale, une double syndicalisation à SUD éducation et SUD CT.
- En créant des sections bi-syndicales là où SUD éducation et SUD CT sont implantés dans une collectivité territoriale.
- En proposant la syndicalisation des TOS à SUD éducation en encourageant un travail commun avec SUD CT quand il existe.

Créer les conditions d’un syndicalisme fort et cohérent qui s’appuie sur des dynamiques engagées sur le terrain. C’est la condition de notre représentativité et de son renforcement. Renoncer à l’intercatégoriel au sein de notre syndicat serait reconnaître la politique de décentralisation/privatisation que nous combattons, ce serait nous orienter vers le corporatisme. Est ce le syndicalisme que nous voulons ?

Documents joints

SUD éducation est un syndicat intercatégoriel - (...)
SUD éducation est un syndicat intercatégoriel - (...)