Soutenons les communautés zapatistes en rébellion !

mardi 25 décembre 2012

Depuis le soulèvement du 1er janvier 1994, les communautés indigènes zapatistes de l’État du Chiapas au Mexique résistent à toutes les agressions du gouvernement, des grandes entreprises capitalistes et des propriétaires terriens.

Sur le territoire qu’ils et elles contrôlent, les zapatistes ont décidé de mettre en pratique leurs revendications en construisant leur autonomie : autorités locales qui « gouvernent en obéissant », système de santé et d’éducation, coopératives au service de toutes et tous.

Des terres récupérées

Entre 1994 et 1995, les zapatistes ont récupéré des terres, reprises aux grands propriétaires terriens [1]. Là, des groupes de familles se sont installés et travaillent collectivement. La base de l’organisation est la communauté et l’ensemble du territoire zapatiste est organisé en municipalités (municipios), regroupées en cinq zones (caracoles).

JPEG - 46.2 ko
Panneau à l’entrée du territoire zapatiste à Oventic, Chiapas
« Tout
pour tous, rien pour nous, Municipalité autonome rebelle et zapatiste.
Conseil de bon gouvernement.
Cœur central des zapatistes face au
monde, zone des hautes-terres »

De l’eau

Cet été, une demande a été faite à une délégation de l’Union syndicale Solidaires qui s’est rendue en territoire zapatiste : aider les communautés à amener l’eau potable sur les terres récupérées. L’eau est indispensable pour poursuivre l’installation de communautés et améliorer les conditions de vie qui sont très difficiles du fait des agressions des organisations paramilitaires soutenues par les grands propriétaires et le gouvernement. Cette aide concernera des dizaines de communautés souvent éloignées les unes des autres. La demande porte essentiellement sur des canalisations et des robinets pour un budget qui s’élève à environ 80 000 euros : l’équivalent de 1 euro par adhérent·e de Solidaires.

JPEG - 39.3 ko
Enfants zapatistes devant leur école (autonome, 2012)

Souscription

Le comité national de Solidaires a décidé de répondre favorablement à cette proposition en organisant une souscription nationale qui s’adresse à tous les syndicats nationaux, à toutes les fédérations appartenant à l’Union syndicale Solidaires, aux syndicats départementaux et régionaux de ces fédérations, aux Solidaires locaux mais aussi à l’ensemble des adhérent·e·s de Solidaires.

Merci de diffuser largement aux structures et aux adhérent·e·s !

Bulletin de souscription « de l’eau pour les zapatistes »

- nom / organisation :
- adresse (facultatif) :
- contact (adresse électronique / téléphone) :
- verse la somme de :
- demande de reçu : oui / non
Chèque à l’ordre de « Union syndicale Solidaires » à renvoyer avec ce bulletin à :
Union syndicale Solidaires (Chiapas)
144, boulevard de la Villette
75019 Paris

Vous pouvez aussi acheter du café zapatiste et solidaire : cafesolidaire@no-log.org


[1voir Solidaires International
nº 4 « La rébellion zapatiste ».