Tunisie : Après l’assassinat de Chokri Belaïd, la solidarité est plus que jamais nécessaire !

Communiqué de l’Union syndicale Solidaires
lundi 11 février 2013
mis à jour vendredi 1er mars 2013

Ce mercredi matin, Chokri Belaïd, le secrétaire général d’un des principaux partis politique de gauche en Tunisie vient d’être abattu par balle devant son domicile.

L’Union syndicale Solidaires exprime son horreur face à ce crime odieux. Elle adresse toute sa solidarité à ses proches et aux militant-es tunisien-nes.

Cette agression s’inscrit dans la campagne hargneuse d’extrêmistes religieux contre les mobilisations en cours. En effet, le courant politique auquel Chokri Belaïd appartenait regroupe notamment de nombreux syndicalistes, très impliqués dans les luttes actuelles, et notamment dans la grève générale de Siliana en novembre dernier.

Le 2 février, Chokri Belaïd avait déjà fait l’objet d’un agression par des salafistes sans que le gouvernement dirigé par la parti Ennhadha ne prenne les mesures qui s’imposaient pour garantir sa sécurité : Chokri Belaïd avait lui-même dénoncé cette situation à la télévision la veille de son assassinat.

L’Union syndicale Solidaires appelle à se joindre aux mobilisations organisées en France pour dénoncer ce crime et exiger que toute la lumière soit faite sur celui-ci.

6 février 2013

Documents joints

PDF - 70 ko
PDF - 70 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Sur le Web